logo Club 44

Mémoires croisées

Des orateurs illustres se sont exprimés au Club 44 que vous pouvez ré-écouter : Jean-Paul Sartre, François Mitterrand, Ella Maillart, Nicolas Bouvier, François Truffaut, André Comte-Sponville, Luc Ferry, Henri Guillemin, Jacques Attali, Edwy Plenel, Claude Allègre, Mario Botta, Raphaël Enthoven, Jean Ziegler et de nombreux autres.
À ce jour, le fonds d’archives sonores Club 44 comporte 250 bandes magnétiques et 1’690 cassettes audio auxquelles s’ajoutent, depuis 2005,  les enregistrements numériques. Pour toute information complémentaire, merci de vous référez à la page Mentions utiles.
Si vous deviez constater des erreurs, nous vous serions reconnaissants de nous les signaler en écrivant à mediatheque@club-44.ch car notre base de données est appelée à s’améliorer grâce notamment à l’attention de ses visiteurs. D’avance, merci !

Détail de l’intervention

André Vergez • Conférence

Qu’est-ce qu’une femme?

André Vergez

Dans le cadre de sa réflexion sur la femme, Le professeur, André Vergez (A.V) commence par évoquer le questionnement d’Aristophane au sujet du couple amoureux dans Le banquet de Platon. Puis, avec l’humour qui le caractérise, André Vergez énonce les portraits peu flatteurs de la femme dépeints par quelques grands écrivains et poète. Par la suite le conférencier met en garde bien évidement contre ses déclarations à l’emporte-pièce mais également contre les préjugés ancestraux envers la femme portant par exemple dans la tradition culturelle sur son infériorité naturelle. Pour illustrer son propos, le conférencier retrace l’évolution historique de l’enseignement donné à la gente féminine et à relater une partie des débats qui ont mené quelques politiciens à demander le droit de vote de la femme dans les années 30 en France. Dans la seconde partie sa conférence Andrée Vergez s’applique à brosser la doctrine traditionnelle de la femme. Il évoque l’opinion des conservateurs courtois ou impolis du dix-neuvième et vingtième siècle. En résumé la femme ne doit pas faire preuve d’indépendance, car il faut qu’elle s’occupe pieusement de son foyer et de sa famille pour des raisons biologiques ou historiques. Quant aux explications avancées par les philosophes et les ethnologues, elles ne sont guère plus avantageuses pour la femme actuelle. Dans la phase conclusive de son exposé, André Vergez souligne que le salut de la femme viendra d’elle-même et d’une société moderne plus sensible aux compétences qu’au masculin.


Domaine(s) : société


Mots clés : Antiquité civilisation femme histoire société

André Vergez

André Vergez

Origine : France ; Professeur de philosophie à l’Uni de Besançon (1978) et écrivain; également psychothérapeute (1970).

Audio