logo Club 44

Voyages en tête-à-têtes avec le monde…

Bienvenue au Club 44, un espace unique et atypique qui organise et accueille des conférences, débats et rencontres avec la volonté de stimuler la curiosité, de cultiver l’échange et découvrir le dialogue dans un contexte apolitique et areligieux.

Des orateurs illustres se sont exprimés au Club 44 que vous pouvez retrouver dans la médiathèque : Jean-Paul Sartre, François Mitterrand, Ella Maillart, Nicolas Bouvier, François Truffaut, André Compte-Sponville, Luc Ferry, Jacques Attali, Edwy Plenel, Claude Allègre, Mario Botta, Raphaël Enthoven, Jean Ziegler et de nombreux autres.

Programme en PDF

avril 2015

Antichambre

Antichambre

Photographies

Patrice Schreyer

Vernissage | 19:15

Patrice Schreyer

«Après m’être questionné sur le sujet du handicap mental avec l’exposition (in)différence, j’ai désiré me confronter au monde du 3ème âge et plus particulièrement à cette dernière phase de vie qu’est l’attente de l’issue au sein d’un home. Durant une année, je suis allé rencontrer régulièrement la vingtaine de résidents du Home Vert-Bois. Lors de nos nombreuses discussions, j’ai pu comprendre quelque peu leurs vies. Saisir ce que représente cette dernière étape et l’attente inhérente, entendre comment ces personnes appréhendent ce départ qui se profile demain. Sans peur, avec sérénité. En plus des portraits, chaque résident a eu la gentillesse de m’offrir deux phrases, témoins de leurs ressentis. Ces mots, en regardant les photographies, résonneront encore longtemps en moi.» Patrice Schreyer

Exposition jusqu’au 22 juin 2015, ouverte les soirs de conférence ou sur rendez-vous durant les heures de bureau (032 913 45 44). Entrée libre.


Prix d’entrée : Entrée libre

Patrice Schreyer

Patrice Schreyer

Né en 1973 à Neuchâtel, Patrice Schreyer se découvre une conscience photographique à l’âge de 19 ans lors d’un voyage en Himalaya. Actif en tant que photographe professionnel depuis 2000, il a débuté avec des portraits d’entreprises et dans le milieu de la presse outdoor ; depuis son champ d’action s’est fortement élargi. Quel que soit le domaine, la force des images de Patrice Schreyer réside dans sa capacité à mettre en évidence de façon très lisible l’essence des sujets, et ce jusque dans les moindres détails. Ce souci du détail confère aux images de Patrice Schreyer une forte cohérence et une très grande clarté. Parallèlement à cela, Patrice Schreyer développe une approche artistique et personnelle lors de nombreux voyages. Sa démarche artistique est parfois proche de l’abstraction, fortement expressive et contrastée, souvent sombre, et mêle paysages naturels et «paysages intérieurs». Ses portraits sont empreints d’une grande humanité.

Site de Patrice Schreyer

Présentation

Antichambre

Photographies

Patrice Schreyer

Exposition

Patrice Schreyer

«Après m’être questionné sur le sujet du handicap mental avec l’exposition (in)différence, j’ai désiré me confronter au monde du 3ème âge et plus particulièrement à cette dernière phase de vie qu’est l’attente de l’issue au sein d’un home. Durant une année, je suis allé rencontrer régulièrement la vingtaine de résidents du Home Vert-Bois. Lors de nos nombreuses discussions, j’ai pu comprendre quelque peu leurs vies. Saisir ce que représente cette dernière étape et l’attente inhérente, entendre comment ces personnes appréhendent ce départ qui se profile demain. Sans peur, avec sérénité. En plus des portraits, chaque résident a eu la gentillesse de m’offrir deux phrases, témoins de leurs ressentis. Ces mots, en regardant les photographies, résonneront encore longtemps en moi.» Patrice Schreyer

Exposition jusqu’au 22 juin 2015, ouverte les soirs de conférence ou sur rendez-vous durant les heures de bureau (032 913 45 44). Entrée libre.


Prix d’entrée : Entrée libre

Patrice Schreyer

Patrice Schreyer

Né en 1973 à Neuchâtel, Patrice Schreyer se découvre une conscience photographique à l’âge de 19 ans lors d’un voyage en Himalaya. Actif en tant que photographe professionnel depuis 2000, il a débuté avec des portraits d’entreprises et dans le milieu de la presse outdoor ; depuis son champ d’action s’est fortement élargi. Quel que soit le domaine, la force des images de Patrice Schreyer réside dans sa capacité à mettre en évidence de façon très lisible l’essence des sujets, et ce jusque dans les moindres détails. Ce souci du détail confère aux images de Patrice Schreyer une forte cohérence et une très grande clarté. Parallèlement à cela, Patrice Schreyer développe une approche artistique et personnelle lors de nombreux voyages. Sa démarche artistique est parfois proche de l’abstraction, fortement expressive et contrastée, souvent sombre, et mêle paysages naturels et «paysages intérieurs». Ses portraits sont empreints d’une grande humanité.

Site de Patrice Schreyer

Présentation

Maladie d’Alzheimer et potentialités affectives

A la quête de ce que les malades tentent d’exprimer

Louis Ploton

Conférence | 20:15

Louis Ploton

Des modalités d’entretien adéquates ont mis en évidence que les malades souffrent notamment d’une perte de la capacité de penser avec des mots, ce qui va de pair avec une perte de capacité de mobiliser leurs souvenirs. Par contre la trame affective de leur vie psychique est préservée, ce qui doit être pris en compte dans leur accompagnement au quotidien : comment les familles et les soignants peuvent-ils s’y prendre, alors que tout semble se déliter, alors que tous nos échanges sociaux passent par le langage ?


En collaboration avec l’association Esprit de Famille – lieu d’accueil de jour pour personnes souffrant de troubles de la mémoire et Payot Libraire.
Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre

Louis Ploton

Louis Ploton

Psychiatre, professeur émérite de gérontologie à l’Université Lyon-2, Louis Ploton est clinicien et chercheur, depuis 1978, dans le champ de la maladie d’Alzheimer grave. Il s’est particulièrement occupé de la communication verbale et non verbale et des groupes de thérapie non médicamenteuse.

Présentation

Musique et société

Un thème à portée de flûte

Emmanuel Pahud • Julian Sykes

Rencontre | 20:15

Emmanuel PahudJulian Sykes

S’appuyant sur sa prestigieuse expérience, Emmanuel Pahud évoquera le rôle de la flûte dans l’orchestre. A la veille de son récital, il parlera bien sûr des capacités de son instrument à remplir, à lui seul, le volume d’une salle de concert, ou à se faire complice, à la faveur du répertoire de musique de chambre. Enfin, il abordera un thème qui lui tient très à cœur ; les liens existants – ou à créer encore - entre musique et société. Rendez-vous est pris avec un interprète d’exception.


En partenariat avec la Société de Musique de La Chaux-de-Fonds et en préambule au dernier concert de la saison, par Emmanuel Pahud, à L’Heure bleue le mercredi 29 avril à 20h15, avec au programme Les «Incantations» de Jolivet et les «Fantaisies» de Telemann.

En collaboration avec Gabson & HiFi. Emmanuel Pahud dédicacera son dernier CD, Revolution (Warner classics), à l’issue de la rencontre.
Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre

Réduction de 5 CHF pour les membres de la Société de Musique de La Chaux-de-Fonds.

Présentation

Programme en PDF

mai 2015

L’affaire Jodlowski-Perec

D’un roman inachevé à un opéra radiophonique

Pierre Jodlowski • Anne Gillot

Rencontre | 20:15

Pierre JodlowskiAnne Gillot

Inspiré par la littérature et plus encore par la langue, Pierre Jodlowski a écrit un «opéra radiophonique» déconcertant, Jour 54, basé sur 53 jours, roman inachevé de Georges Perec. La réalisation visuelle de la version scénique réalisée par Pierre Nouvel sera projetée lors de la soirée. «Je ne veux pas élucider quoi que ce soit. Je ne prétends ni donner une fin au roman, ni démêler les notes laissées par Georges Perec. Je veux seulement mener le spectateur au cœur de ces carnets qui lui servaient de brouillons pour écrire, au travers de ce que j’y ai lu et entendu : la musique va ainsi par moments explorer des états de méditation et de drame, pour évoquer la vie de l’écrivain.» Pierre Jodlowski


En partenariat avec Les Amplitudes, festival de musique contemporaine (du 5 au 10 mai 2015. www.lesamplitudes.ch
Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre
Entrée libre pour les détenteurs de l’abonnement Amplitudes.

Pierre Jodlowski

Pierre Jodlowski

Pierre Jodlowski est compositeur et directeur artistique associé du studio éOle et du festival Novelum à Toulouse. Il se produit en France et à l’étranger tant dans les lieux officiels que dans les circuits parallèles. Il est l’artiste invité des Amplitudes 2015.

Site de Pierre Jodlowski

Anne Gillot

Anne Gillot

Musicienne et critique musicale à Espace 2.

Transfert de savoir et de technologie et innovation

Quelle(s) implication(s) des et pour les Hautes Ecoles ?

Nathalie Tissot

Conférence | 20:15

Nathalie Tissot

Depuis 2009, la Suisse caracole en tête des classements européens et mondiaux de l’innovation. La qualité de la formation, ainsi que l’intensité des relations entre Hautes Ecoles et industrie y sont pour beaucoup. Comment les Hautes Ecoles neuchâteloises s’y sont-elles prises durant ces quinze dernières années pour favoriser le transfert de savoir et de technologie ? Quels en ont été les outils et comment le tissu industriel a-t-il intégré ces atouts ?


En collaboration avec le Lycée Blaise-Cendrars et l’Université de Neuchâtel.
Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre
Entrée libre pour les étudiants

Nathalie Tissot

Nathalie Tissot

Docteur en droit, Nathalie Tissot est avocate à La Chaux-de-Fonds et professeure de propriété intellectuelle à l’Université de Neuchâtel où elle s’est occupée du transfert de technologie et de la valorisation de la recherche, en œuvrant à l’adoption d’une véritable politique en la matière au sein de cette institution.

La transition énergétique, mais quelle transition ?

Miracle ou compromis acceptables ?

Jean-Marc Jancovici

Conférence | 20:15

Jean-Marc Jancovici

Il se dit de plus en plus souvent que l’humanité est embarquée sur une trajectoire «non durable» en ce qui concerne l’énergie. En quoi consiste le problème exactement ? Va-t-il se manifester seulement «plus tard", ou est-il déjà à l’œuvre depuis un certain temps ? Les marges de manœuvre pour agir sont-elles évidentes, ou bien n’y a-t-il désormais plus de solution miraculeuse, mais seulement des compromis acceptables ?


En collaboration avec la librairie La Méridienne.
Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre

Jean-Marc Jancovici

Jean-Marc Jancovici

Ingénieur, Jean-Marc Jancovici est associé fondateur de Carbone 4 (www.carbone4.com), société de conseil spécialisée sur les divers aspects (physiques, économiques, et sociétaux) de la transition énergétique. Il est fondateur et président du think tank The Shift Project (www.theshiftproject.org), qui milite pour la décarbonation de l’économie. Professeur à Mines ParisTech, membre de divers comités scientifiques ou d’experts, il est l’auteur de six livres et du site de vulgarisation sur l’énergie et le changement climatique (www.manicore.com), et chroniqueur dans divers médias français.

Zoos humains, l’invention du sauvage

De la Vénus hottentote aux grandes expositions

Pascal Blanchard • Nicolas Bancel

Conférence | 20:15

Pascal BlanchardNicolas Bancel

De 1850 à 1950 environ, des populations «exotiques» ont été présentées dans des lieux jusqu’alors réservés à la monstration d’animaux : zoos, jardins zoologiques, cirques, foires. Parties prenantes par la suite des expositions nationales, internationales et universelles, mais aussi de spectacles de cabaret ou de théâtre, ces manifestations vont constituer un phénomène qui a profondément marqué les imaginaires et les représentations sur les populations non-européennes. Petit à petit, les sociétés occidentales se sont mises à croire que les «sauvages» existaient, qu’ils étaient «inférieurs» et qu’il était donc légitime de les coloniser. De l’exhibition populaire à la justification savante, comment ces spectacles ont-ils débouché sur un véritable système économique ? Et que reste-t-il aujourd’hui de ces imaginaires du passé ?


En partenariat avec le Groupe de recherche Achac – Paris et en collaboration avec Payot Libraire.
Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre

Pascal Blanchard

Pascal Blanchard

Pascal Blanchard, historien, co-animateur du Groupe de recherche Achac, chercheur au Laboratoire Communication et Politique (CNRS), est l’auteur ou le co-auteur d’une quarantaine d’ouvrages sur la colonisation, l’immigration et les situations postcoloniales. Réalisateur et auteur de plusieurs documentaires, il a également assuré le commissariat de plusieurs expositions sur ces thématiques et notamment Exhibitions. L’invention du sauvage au Musée du quai Branly à Paris

Nicolas Bancel

Nicolas Bancel

Nicolas Bancel, historien, professeur à l’Université de Lausanne, co-animateur du Groupe de recherche Achac, est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages sur la colonisation, les situations postcoloniales et l’histoire des pratiques physiques.

L’image du migrant

Objet ou sujet du regard ?

Fernand Melgar • Spomenka Alvir • Pierre Micheletti • Jean-Philippe Rapp

Table ronde | 20:15

Fernand MelgarSpomenka AlvirPierre MichelettiJean-Philippe Rapp

Quel regard porte-t-on sur l’étranger ? Arrive-t-on à envisager sa vie d’avant la migration ? Et quelle vision guide les gestes des professionnels qui ont affaire aux réfugiés ? Du point de vue du droit international, comment les considère-t-on ? Avec empathie ou équité ? Enfin, quel regard l’étranger porte-t-il sur nos villes ? Cette table ronde proposera une discussion sur les regards portés sur l’étranger et sur la Suisse, comme une invitation à réévaluer sa propre perception !

Table ronde animée par Jean-Philippe Rapp, ancien journaliste TSR et fondateur-directeur du Festival International Médias Nord-Sud.


En collaboration avec Médecins du Monde Suisse.
Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre

Fernand Melgar

Fernand Melgar

Fernand Melgar, réalisateur et producteur de renommée internationale, a réalisé de nombreux films dont notamment Vol spécial, La forteresse et L’Abri qui traitent de la condition des réfugiés et des étrangers en Suisse.

Spomenka Alvir

Spomenka Alvir

Chercheure associée à l’Université de Fribourg et de Rennes 2, vient de publier «Ville côté cour / Ville côté jardin". (L’Harmattan, 2015).

Pierre Micheletti

Pierre Micheletti

Médecin, professeur et ancien président de Médecins du Monde France.

Jean-Philippe Rapp

Jean-Philippe Rapp

Ancien journaliste TSR et fondateur-directeur du Festival International Médias Nord-Sud.

juin 2015

Littérature romande

Table ronde | 20:15

Plus d’informations prochainement...


Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre

Criminologie

Martin Killias

Conférence | 20:15

Martin Killias

Plus d’informations prochainement...


Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre

Éthique et médecine

Axel Kahn

Conférence | 20:15

Axel Kahn

Plus d’informations prochainement...


Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre