logo Club 44

Voyages en tête-à-têtes avec le monde…
Bienvenue au Club 44, un espace unique et atypique qui organise et accueille des conférences, débats et rencontres avec la volonté de stimuler la curiosité, de cultiver l’échange et découvrir le dialogue dans un contexte apolitique et areligieux.

Des orateurs illustres se sont exprimés au Club 44 que vous pouvez retrouver dans la médiathèque : Jean-Paul Sartre, François Mitterrand, Ella Maillart, Nicolas Bouvier, François Truffaut, André Comte-Sponville, Luc Ferry, Jacques Attali, Edwy Plenel, Claude Allègre, Mario Botta, Raphaël Enthoven, Jean Ziegler et de nombreux autres.

«Jadransko krifò»

«Jadransko krifò»

Gabriele Chirienti

Exposition

Gabriele Chirienti

«Jadransko krifò», littéralement adriatique, en bosniaque, et secret, mot tiré du griko (un dialecte d’origine grecque, parlé dans le sud-est de l’Europe, en Italie) est une invitation au voyage et à la (re)découverte des racines profondes de notre continent. «Jandrasko krifò» propose un parcours à travers ce continent à l’identité tiraillée, qui inscrit originellement son histoire au-delà de l’Adriatique, au cœur même des Balkans. La photographie pour rendre compte de cet Orient, de Byzance, pourtant bien présente mais que l’on préfère tenir cachée aujourd’hui. «Jadransko krifò»: des clichés en mouvement - en noir et blanc - pour rendre compte d’une Europe dont les frontières sont fluides, où les passages culturels et les diversités sont absorbés par la logique du territoire et de l’histoire. L’Europe identitaire ne peut exister sainement si amputée de son corps oriental. Ce parcours, qui emprunte les voies et les moyens de transport qui ont caractérisé les plus importantes traversées migratoires de notre continent, tente de mettre en lumière ce lien identitaire. Nous ne pouvons vivre en paix tant que nous n’avons pas saisi nos racines.

Exposition organisée dans le cadre du Printemps culturel 2017 – Carrefour Sarajevo, jusqu’au 22 juin 2017, ouverte les soirs de conférence ou sur rendez-vous durant les heures de bureau (le matin) au 032 913 45 44.


Prix d’entrée : Entrée libre

Gabriele Chirienti

Gabriele Chirienti

Originaire du Sud de l’Italie, Gabriele Chirienti s’établit à Neuchâtel en 1988. Après être passé par les arts graphiques, le dessin et la peinture, il se forme à l’Académie de Meuron à Neuchâtel, puis à l’Ecole d’arts appliqués de La Chaux-de-Fonds. Il devient décorateur, graphiste et webdesigner. La photo a peu à peu pris sa place dans son travail. Il délaisse la peinture pour le côté instantané, immédiat, émotionnel, que lui offrent les prises de vue, souvent en noir et blanc, afin de mieux construire et raconter des histoires. Il devient progressivement un photographe de séries: corps, structures urbaines, paysages, camps de concentration. Aujourd’hui, il est engagé dans plusieurs projets collectifs et personnels de photographie, et l’enseigne également.

Site de Gabriele Chirienti

Audio

Galerie photos

media-c44/c44-i-5901ef41bc801.jpgmedia-c44/c44-i-5901f0151a7cc.jpgmedia-c44/c44-i-5901f0151aadc.jpgmedia-c44/c44-i-5901f0151ad7c.jpg

Présentation

Programme en PDF

mai 2017

Roman d’école

Divers | 18:15

En préambule au débat «Droits de l’enfant ou enfant roi ?» du mardi 30 mai à 20h15

Les élèves de la 11PP211, de la 11TE212 (Les Forges, La Chaux-de-Fonds) et de la 11PP21 (Les Terreaux, Neuchâtel) lisent les histoires qu’ils ont écrites collectivement ce printemps, sous l’œil attentif d’écrivains neuchâtelois, dans le cadre de Roman d’école, une opération de médiation culturelle aux multiples strates.


Prix d’entrée : Entrée libre

Droits de l’enfant ou enfant roi ?

Le triangle parents - enfant - enseignant

Philip Jaffé • Jean-Claude Marguet • Pierre Graber • Karin Jacot

Débat | 20:15

Philip JafféJean-Claude MarguetPierre GraberKarin Jacot

Depuis plus de 20 ans, l’Institut international des Droits de l’Enfant bataille pour la reconnaissance des droits des enfants, aussi bien dans les aspects judiciaire que scolaire, alimentaire et sanitaire, etc… Mais un malentendu s’est peut-être glissé dans le triangle constitué par l’enfant, l’école et les parents. Que faut-il entendre par « droits de l’enfant »? Est-ce le droit d’imposer son avis sur tout? Signifie-t-il la suprématie de l’épanouissement de l’enfant au détriment de l’autorité de l’enseignant et de la vie collective de la classe? Quel rôle les parents doivent-ils jouer à cet égard? Sont-ils les garants des droits ou court-circuitent-ils la mission de l’enseignant? Les relations sont parfois tendues et il devient difficile de démêler l’écheveau.

Débat animé par Marie-Thérèse Bonadonna, déléguée culturelle du Club 44.


En collaboration avec le Département de l’éducation et de la famille du canton de Neuchâtel et l’Institut international des Droits de l’Enfant (IDE), dans le cadre de la campagne autour des droits de l’enfant 10 mois 10 droits qui se déroulera durant l’année 2017 sur tout le territoire neuchâtelois.

En collaboration avec Payot Libraire.
Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
Carte culture Caritas : réduction de 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre

Philip Jaffé

Philip Jaffé

Philip Jaffé est psychologue et directeur du Centre interfacultaire en droits de l’enfant de l’Université de Genève à Sion.

Jean-Claude Marguet

Jean-Claude Marguet

Jean-Claude Marguet est chef du service de l’enseignement obligatoire du canton de Neuchâtel.

Pierre Graber

Pierre Graber

Pierre Graber est président du SAEN (Syndicat Autonome des Enseignants Neuchâtelois).

Karin Jacot

Karin Jacot

Karin Jacot est représentante de l’aDsr (association Dyslexie suisse romande).

Présentation

Programme en PDF

juin 2017

Le rapport entre la Suisse et l’UE à l’heure du Brexit

La voie bilatérale éclairée d’un nouveau jour

Alexis Lautenberg • Aleksandra Planinic

Rencontre | 20:15

Alexis LautenbergAleksandra Planinic

En 1960, lors de la création de l’AELE et jusqu’à l’adhésion du Royaume-Uni à la Communauté Européenne, Londres et Berne sont alliées. Suite au Brexit, les deux nations sont aux prises avec une situation complexe, celle des pays tiers européens avec Bruxelles. Mais aujourd’hui les deux partenaires se trouvent dans des situations de départ différentes. Le Royaume-Uni qui, au moment de quitter l’Union européenne, garde un dispositif réglementaire substantiellement identique à celui de l’Union européenne, souhaite «regagner sa souveraineté». De son côté la Suisse s’est fait une raison de sa position de pays tiers qui tâche de minimiser l’emprise institutionnelle de Bruxelles, tout en sauvegardant une mesure acceptable d’accès au marché unique. Qu’est-ce que le Brexit va changer pour les relations bilatérales entre la Suisse et l’Union européenne ? Et que va-t-il advenir du Royaume-Uni, notamment de ses conditions-cadre économiques ? Entre satellisation et discrimination, comment les deux nations vont-elles tirer leur épingle du jeu ?

La rencontre sera animée par Aleksandra Planinic, journaliste à Canal 3 Bienne.


En partenariat avec le NOMES - Neuchâtel (Nouveau mouvement européen suisse) et la CNCI (Chambre neuchâteloise de commerce et de l’industrie).
Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
Carte culture Caritas : réduction de 5 CHF
Membres du Club 44, du NOMES et de la CNCI : entrée libre

Alexis Lautenberg

Alexis Lautenberg

Alexis Lautenberg est président de la Swiss Finance Council depuis sa création en 2013. Il était auparavant conseiller politique pour Steptoe and Johnson’s pour le bureau de Bruxelles. De 2010 à 2016 il a présidé la British-Swiss Chamber of Commerce. Alexis Lautenberg a été à la tête de la Mission suisse auprès de l’Union européenne (de 1993 à 1999), puis a été Ambassadeur en Italie (de 1999 à 2004) et au Royaume Uni (de 2004 à 2010).

Aleksandra Planinic

Aleksandra Planinic

Journaliste à Radio Canal 3.

«Révolution silencieuse»

Redevenir auteur de sa vie

Lila Ribi • Cédric Chezeaux

Rencontre | 20:15

Lila RibiCédric Chezeaux

Cédric Chezeaux, paysan bio dans le Jura vaudois, décide d’être fidèle à ses convictions et de redevenir auteur de sa vie. Au risque de perdre les moyens de faire vivre sa famille, il vend ses vaches et se lance dans la culture de blés anciens. De cette façon, il veut devenir producteur d’une nourriture saine et préserver un patrimoine, la biodiversité semencière, mis à mal par les géants de l’agroalimentaire. C’est cette aventure que retrace le documentaire Révolution silencieuse où l’on découvre une volonté de s’éloigner des pratiques agricoles actuelles en incarnant une autre manière d’être au monde, qui tente courageusement de faire coïncider ses aspirations profondes avec son quotidien et de contribuer à créer un monde meilleur. Cédric Chezeaux évoquera cette aventure, exigeante et pleine de sens, aux côté de la réalisatrice du documentaire, Lila Ribi.


En collaboration avec l’association Le Silo, épicerie en vrac qui cherche à promouvoir le « zéro déchet » dans les Montagnes neuchâteloises.
Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
Carte culture Caritas : réduction de 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre

Lila Ribi

Lila Ribi

Diplômée en 2009 de l’Ecole Cantonale d’Art de Lausanne en section cinéma, Lila Ribi présente la même année un moyen-métrage documentaire «Spaghetti alle vongole» au Festival Visions du Réel et remporte le Grand prix du Jury du Festival Frontdoc d’Aoste. C’est en 2009 aussi que son film de diplôme Le Téméraire est présenté à Locarno en compétition pour la catégorie des Léopards de demain. Depuis, Lila Ribi a réalisé son premier long-métrage documentaire «Révolution silencieuse» (2017).

Cédric Chezeaux

Cédric Chezeaux

Cédric Chezeaux est agriculteur dans le Jura vaudois. Président de Bio Vaud, il est également membre actif de Kokopelli-Suisse (association qui milite pour la libération des semences).

150 ans d’émancipation des Juifs en Suisse

Défendre les minorités

Ruth Dreifuss

Conférence | 20:15

Ruth Dreifuss

La reconnaissance des droits des Juifs de Suisse n’est pas tombée du ciel. La lutte en faveur des libertés fondamentales a été, bien sûr, menée par les Juifs eux-mêmes. Mais aurait-elle suffi à emporter l’adhésion populaire en 1866? Sans les alliés qui les ont soutenus, sans la maturation politique de la Suisse et la prise en considération d’intérêts économiques, sans la pression de l’étranger enfin, l’émancipation n’aurait pu se faire. Au cours des 150 ans qui ont suivi, d’autres groupes discriminés ont à leur tour conquis de haute lutte leurs droits. Comment reconnaître aujourd’hui celles et ceux qui en sont encore privés? Comment faire la part de l’égalité sur le plan du droit et les inégalités de fait?


En écho aux deux expositions présentées au Musée d’histoire de La Chaux-de-Fonds «Juifs de Suisse - 150 ans d’égalité des droits» et de «Juifs de La Chaux-de-Fonds - Regards sur une population» (jusqu’au 13 août 2017).
Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
Carte culture Caritas et Amis du Musée d’histoire: réduction de 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre

Ruth Dreifuss

Ruth Dreifuss

Le 10 mars 1993, Ruth Dreifuss est élue Conseillère fédérale : elle a dirigé le département fédéral de l’intérieur jusqu’au 31 décembre 2002 avec la charge de réformer les assurances sociales. Toujours très engagée, elle soutiendra même après son départ du gouvernement l’introduction de l’assurance-maternité (2004), la libre circulation des personnes avec l’Union européenne et s’opposera aux restrictions des droits des étrangers et des requérants d’asile. Elle est aujourd’hui active dans plusieurs organisations non gouvernementales et internationales, notamment au sein de la Commission mondiale pour la politique des drogues et de la Commission internationale contre la peine de mort.

L’Union Européenne: contre vents et marées

L’Europe entre les élections françaises et allemandes

Enrico Letta

Conférence | 20:15

Enrico Letta

Pourquoi l’Europe est-elle nécessaire ? Dans son livre «Europa : contro venti e maree» Enrico Letta refuse le statu quo de la construction européenne. Au départ, le G7 regroupait quatre pays européens, un asiatique et deux nord-américains. L’Europe était au centre et le pivot de l’Asie était le Japon. Depuis 15 ans, cette configuration a évolué sous l’impulsion de l’entrée de la Chine dans l’OMC. Pour Enrico Letta, deux autres composantes changent la donne : la démographie n’est plus un moteur et la révolution digitale qui change l’importance du rôle des industries. Autant de changements qui font que L’Europe doit rester influente mais d’une façon innovante ! Mais comment faire ? Par l’économie ? Pas seulement !

Réservation indispensable: dès à présent pour les membres du Club 44 et dès le mardi 6 juin 2017 pour les non-membres, par ordre d’arrivée et dans la limite des places disponibles (reservation@club-44.ch ou 032 913 45 44).


Conférence organisée en partenariat avec UBS et l’AIP (Association industrielle et patronale).
Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
Carte culture Caritas : réduction de 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre

Attention : Réservation indispensable (voir ci-dessus)!

Enrico Letta

Enrico Letta

Ancien chef du gouvernement italien, Enrico Letta a démissionné (avril 2015) du Parlement de son pays pour occuper le poste de Doyen de l’Ecole d’affaires internationales de Sciences Po Paris. Il a été successivement ministre des affaires européennes (1998-1999), ministre de l’industrie et du commerce extérieur (1999-2001) et député au Parlement européen (2004-2006). Il est président de l’Institut Jacques Delors depuis 2016. Il a notamment publié «Andare insieme, andare lontano» (Mondadori, 2015) et «Europa : contro venti e maree» (il Mulino, mars 2017).

Les Zèbres, mouvements citoyens

ATTENTION ! CONFÉRENCE ANNULÉE !

Alexandre Jardin

Conférence | 20:15

Alexandre Jardin

POUR DES RAISONS INDÉPENDANTES DE NOTRE VOLONTÉ, LA CONFÉRENCE D’ALEXANDRE JARDIN EST MALHEUREUSEMENT ANNULÉE.
AVEC TOUTES NOS EXCUSES.


Prix d’entrée : /