logo Club 44

Mémoires croisées

Des orateurs illustres se sont exprimés au Club 44 que vous pouvez ré-écouter : Jean-Paul Sartre, François Mitterrand, Ella Maillart, Nicolas Bouvier, François Truffaut, André Comte-Sponville, Luc Ferry, Henri Guillemin, Jacques Attali, Edwy Plenel, Claude Allègre, Mario Botta, Raphaël Enthoven, Jean Ziegler et de nombreux autres.
À ce jour, le fonds d’archives sonores Club 44 comporte 250 bandes magnétiques et 1’690 cassettes audio auxquelles s’ajoutent, depuis 2005,  les enregistrements numériques. Pour toute information complémentaire, merci de vous référez à la page Mentions utiles.
Si vous deviez constater des erreurs, nous vous serions reconnaissants de nous les signaler en écrivant à mediatheque@club-44.ch car notre base de données est appelée à s’améliorer grâce notamment à l’attention de ses visiteurs. D’avance, merci !

Détail de l’intervention

Georges Piroué • Conférence

Ecrire sur la musique

Georges Piroué

Conférence du romancier Georges Piroué, agrémentée d’exemples musicaux. L’écrivain est issu d’un milieu familial musicien, lui-même joue du piano et se passionne pour la musique, à laquelle il a consacré de nombreux textes. Il présente ce soir-là son roman "A sa seule gloire" consacré aussi bien à la gloire de Dieu qu’à celle de J.S.Bach et du langage de la musique. "A sa seule gloire" est une fresque de la dynastie Bach; Piroué se veut le porte-parole du fils aîné de J.S. Bach, Wilhelm Friedemann, qui pâtit passablement du génie paternel. Son exposé se base sur des extraits de ses textes, comme la nouvelle intitulée "Fugue pour deux bicyclettes", et sur des passages musicaux de J.S. Bach. Il analyse son travail d’écrivain confronté aux "équivalences" entre le mot et le son et évoque Marcel Proust (et sa "Sonate de Vinteuil") et Thomas Mann (dans la "Montagne magique" et "Docteur Faustus"), deux écrivains extrêmement sensibles au son (musique mais aussi bruits) mais ayant deux approches différentes - l’une sensitive et inventive, l’autre plus analytique et de type musicologique. La conclusion résume l’ambivalence du sacré, qui terrassa W.F. Bach, le rendant impuissant, alors que son père y puisa sa force créatrice. La conférence est suivie d’un débat.


Mots clés : écriture langage littérature musique

Georges Piroué

Georges Piroué

Ecrivain chaux-de-fonnier qui a émigré en France; attaché culturel des Editions Denoël jusqu’à sa retraite. Egalement principal traducteur de Pirandello. Décédé à Dampierre-sur-Loire (F).

Audio