logo Club 44

Voyages en tête-à-têtes avec le monde…
Bienvenue au Club 44, un espace unique et atypique qui organise et accueille des conférences, débats et rencontres avec la volonté de stimuler la curiosité, de cultiver l’échange et découvrir le dialogue dans un contexte apolitique et areligieux.

Des orateurs illustres se sont exprimés au Club 44 que vous pouvez retrouver dans la médiathèque : Jean-Paul Sartre, François Mitterrand, Ella Maillart, Nicolas Bouvier, François Truffaut, André Comte-Sponville, Luc Ferry, Jacques Attali, Edwy Plenel, Claude Allègre, Mario Botta, Raphaël Enthoven, Jean Ziegler et de nombreux autres.

«Soufre»

L’exposition a été réalisée grâce au soutien de la Fondation culturelle de la Banque cantonale neuchâteloise et à Photo Vision.

«Soufre»

Photographies

Claudio Belligotti

Exposition

Claudio Belligotti

«Le Mont Ijen, à l’est de l’île de Java, est pour moi un endroit particulier puisque je l’ai escaladé une dizaine de fois. Je me suis rendu pour la première fois en Indonésie en 1992 et depuis j’y ai effectué plusieurs séjours où, au fil du temps, j’ai appris l’indonésien. Pouvant m’exprimer dans cette langue, j’ai pu être au contact des porteurs de soufre du Mont Ijen et partager avec eux les récits de leur dur labeur. Je me suis rendu compte au travers de ces échanges que le quotidien de ces travailleurs est très difficile."
Claudio Belligotti

Soufre peut se lire à plusieurs niveaux : documentaire, car il fait le récit palpable de la pénibilité de la tâche ; esthétique, par la palette de couleurs qu’il offre et la graphie des postures de ces Atlas des temps modernes ; éthique enfin, par l’émotion qu’il procure, émotion qui ne doit toutefois pas tendre vers la pitié, mais plutôt vers la prise en compte de réalités professionnelles extrêmes qui ont pour écrin un pays qu’on connaît surtout pour sa beauté et son harmonie.

L’exposition a été réalisée grâce au soutien de la Fondation culturelle de la Banque cantonale neuchâteloise et à Photo Vision.

Exposition jusqu’au 25 janvier 2018 ouverte les soirs de conférence ou sur rendez-vous durant les heures de bureau (info@club-44.ch ou +41 32 913 45 44).


Prix d’entrée : Entrée libre

Claudio Belligotti

Claudio Belligotti

Photographe autodidacte, Claudio Belligotti voyage depuis une trentaine d’années : les routes de l’Asie du Sud-Est sont devenues pour lui incontournables. Véritable nécessité, l’activité photographique, qu’il déploie surtout du côté de l’Indonésie, lui offre l’opportunité de mettre en lumière les gens et les scènes de vie qu’il apprivoise dans le plus grand respect.

Galerie photos

media-c44/c44-i-59ef0a3a9900a.jpgmedia-c44/c44-i-59ef0a3a997d9.jpgmedia-c44/c44-i-59ef0a3a99ac0.jpg

Présentation

Programme en PDF

janvier 2018

«Utopia XXI»

Oser un nouveau projet sociétal et politique

Aymeric Caron • Manuela Salvi

Rencontre | 20:15

Aymeric CaronManuela Salvi

Il y a cinq cents ans, en 1517, l’Europe découvrait L’Utopie de Thomas More publiée en latin à la fin de l’année précédente. Depuis, le nom de cette île imaginaire est devenu un mot courant, souvent employé pour discréditer toute idée novatrice. En réalité, le mot « utopie » revêt de nos jours au moins deux significations différentes : une idée déconnectée du réel et le rêve d’une société idéale, ou tout au moins meilleure. Les utopistes ne sont pas ceux qu’on croit : ceux qui sont déconnectés du réel sont les dirigeants actuels. La démocratie qu’ils promeuvent n’en est pas vraiment une, l’économie financière qu’ils défendent repose sur le mensonge et ils ferment les yeux sur une multitude de vérités scientifiques ou sociologiques qui nuiraient aux intérêts de la minorité dominante à laquelle ils appartiennent. Ils nous emprisonnent dans une société imaginaire dominée par la puissance magique de la croissance, de l’emploi pour tous, et de la consommation comme seul projet collectif. Voilà ce que met en exergue le livre Utopia XXI en proposant une nouvelle utopie, réaliste celle-là, d’un modèle de société révolutionnaire, écologiste, antispéciste, pacifiste, solidaire. Un monde qui ressemble à un rêve mais qui est pourtant le seul possible aujourd’hui.

Rencontre animée par Manuela Salvi, journaliste à la RTS La Première.

ATTENTION RÉSERVATION INDISPENSABLE – dès à présent pour les membres du Club 44 et dès le mardi 16 janvier 2018 pour les non-membres, par ordre d’arrivée et dans la limite des places disponibles (reservations@club-44.ch, 032 913 45 44).


En collaboration avec la librairie La Méridienne.
Prix d’entrée : 15 CHF
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprentis : 5 CHF
Carte culture Caritas : réduction de 5 CHF
membres du Club 44 : entrée libre

Aymeric Caron

Aymeric Caron

Aymeric Caron est journaliste de radio et de télévision. Il a été pendant trois ans chroniqueur dans l’émission « On n’est pas couché » sur France 2. Grand défenseur de la cause animale, il a publié plusieurs ouvrages sur le sujet : «No steak» (Fayard, 2013), «Antispécist"e (Don Quichotte, 2016) et, dans une perspective plus large, «Utopia XXI» (Flammarion, 2017).

Manuela Salvi

Manuela Salvi

Journaliste à la RTS, elle invite régulièrement les intellectuels qui forgent la pensée du temps présent dans l’émission Haute définition.

Présentation