Le Club 44 est un espace unique et atypique qui organise et accueille des conférences, débats, rencontres, tables rondes et expositions avec la volonté de stimuler la curiosité, de cultiver l’échange et découvrir le dialogue dans un contexte apolitique et areligieux.

Programme

mars 2024

De langue à langue, l’hospitalité de la traduction

Souleymane Bachir Diagne

Ch. Force

De langue à langue, l’hospitalité de la traduction

Souleymane Bachir Diagne

Si la traduction manifeste le plus souvent une relation de profonde inégalité entre langues dominantes et langues dominées, elle peut aussi être source de dialogue, d’échanges, de métissage, y compris dans des situations d’asymétrie propres notamment à l’espace colonial. De simple auxiliaire, l’interprète devient un véritable médiateur culturel. Faire l’éloge de la traduction, « la langue des langues », c’est célébrer le pluriel de celles-ci et leur égalité ; car traduire, c’est donner dans hospitalité dans une langue à ce qui a été pensé dans une autre, c’est créer de la réciprocité, faire humanité ensemble, c’est en quelque sorte imaginer une Babel heureuse.
La question de la traduction, de l’universel et du pluriel, est au coeur de l’oeuvre de Souleymane Bachir Diagne, l’une des voix africaines contemporaines les plus respectées.

Dans le cadre de la Semaine neuchâteloise d’actions contre le racisme
En partenariat avec le Service de la cohésion multiculturelle & l’Association Graine de génie, Graine de citoyen
En collaboration avec La Méridienne

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, AC : 10 CHF | étudiant-es, apprenant-es : 5 CHF
CarteCulture Caritas : 10 CHF
AG culturel : entrée libre
Réservation conseillée

Domaine(s) :

  • société
Souleymane Bachir Diagne

Souleymane Bachir Diagne

Après avoir enseigné pendant une vingtaine d’années la philosophie à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, puis à celle de Northwestern à Chicago, il est aujourd’hui Professeur dans les départements d’Études francophones et de Philosophie de l’Université de Columbia, à New York, où il dirige également l’Institut d’Études africaines (IAS). Il est spécialiste de l’histoire des sciences et de la philosophie islamique. C’est l’une des voix africaines contemporaines les plus respectées. Il a notamment publié, chez Albin Michel, De langue à langue (2023) et En quête d’Afrique(s) : universalisme et pensée décoloniale, coécrit avec Jean-Loup Amselle (2018).

Pe(a)nser les arbres en ville

Journée laboratoire

Pe(a)nser les arbres en ville

Journée laboratoire

Suite à la tempête du 24 juillet 2023, le Club 44, l’association Des arbres pour rêver demain, Réseau Mycélium, le MUZOO et la Ville de La Chaux-de-Fonds proposent une journée pratique, artistique et réflexive pour pe(a)nser les arbres en ville. Mettre en mots, saisir les maux, pour prendre soin de la ville, de ce qui la vivifie et de notre avenir.

Jardins du Mycélium — 9h45-11h30
Atelier autour des enjeux liés à la plantation d’un arbre.
Lieu modifié selon météo. Réservation conseillée.

Parc des Crêtets — 12h15-13h45
Dans ce lieu symbolique de la dévastation, deux interventions artistiques pour faire souche et panser l’absence : l’une chantée par Giulia Dabalà, l’autre dansée par la Cie Kane / Maky Grochain. Merci à ADN — Danse Neuchâtel et à l’Association Des Arbres pour rêver demain.

Club 44 — 13h-21h
Expositions éphémères
Des arbres pour vivre d’Aline Jaquet Tissot et Marinella Lo Vecchio.
Originaux d’arbres créés par Catherine Louis et reproductions de travaux réalisés avec les écoliers-ères.

Club 44 - 14h15-15h30
Discussions ouvertes autour de tables thématiques :
comment façonner un avenir verdoyant et résilient pour notre ville? Facilitation par le Réseau Mycélium. Réservation conseillée.

Club 44 - 16h15-17h30
Table ronde avec Gilbert Dey, Roger Hofstetter, Michaël Rosselet, Silke Roth et Antoine Sauser. Modération Pauline Seiterle.

Club 44 - 18h15
Conférence de Caroline Mollie «Planter la ville pour demain»

Club 44 - 20h
Verre de l’amitié
& concert de jazz du Bovet Quartet

Sur les cimaises du Club 44, La Chaux-de-Fonds. 24 juillet 2023, 12h13-17h10 exposition de photographies de Muriel Antille.

En collaboration avec La Méridienne

Prix d’entrée : Entrée libre

Domaine(s) :

  • arts
  • divers
  • environnement
  • PHILOSOPHIE
  • société

Mots clé :

  • La Chaux-de-Fonds
  • arts
  • peinture
  • musique
  • végétalisme

La tech au secours de la planète

Philippe Bihouix

© M. Huriez

La tech au secours de la planète

Philippe Bihouix

Les limites planétaires semblent se rapprocher dangereusement mais les promesses « techno-solutionnistes » sont plus prégnantes que jamais. A en croire les prophètes de la Silicon Valley, métavers, intelligence artificielle, robots autonomes, puces neuronales et conquête de l’espace seraient notre destin inéluctable.
En attendant, les énergies renouvelables, les voitures électriques et l’hydrogène « vert » devraient nous permettre de ne pas trop entamer notre « niveau de vie » et même de « sauver la planète » grâce à une nouvelle révolution industrielle.
Mais ces innovations sont consommatrices de ressources minières, souvent plus rares, difficilement recyclables. L’humanité va-t-elle évoluer vers un monde d’abondance, toujours plus complexe, efficace et technologique, ou sera-t-elle contrainte à se limiter en fonction des ressources matérielles à disposition?

En partenariat avec le Rotary Club de La Chaux-de-Fonds & le lycée Blaise-Cendrars
En collaboration avec Payot Libraire

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, AC : 10 CHF | étudiant-es, apprenant-es : 5 CHF
CarteCulture Caritas : 10 CHF
AG culturel : entrée libre
Réservation conseillée

Domaine(s) :

  • environnement
  • technologie

Mots clé :

  • ressources énergétiques
  • technologie
  • ressources naturelles
Philippe Bihouix

Philippe Bihouix

Ingénieur, il a travaillé dans différents secteurs industriels comme ingénieur-conseil ou dirigeant. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur la question des ressources non renouvelables et des enjeux technologiques associés, en particulier L’âge des low tech. Vers une civilisation techniquement soutenable (Seuil, 2014 ; Points 2021), Le bonheur était pour demain. Les rêveries d’un ingénieur solitaire (Seuil, 2019 ; Points, 2022). Dernier ouvrage paru : La ville stationnaire. Comment mettre fin à l’étalement urbain (avec Sophie Jeantet et Clémence de Selva, Actes Sud, 2022).

L’épidémie virale en Afrique du Sud, en images

Friedrich Dürrenmatt

Maurice Mboa

© M. Mboa

L’épidémie virale en Afrique du Sud, en images

Friedrich Dürrenmatt

Maurice Mboa

Comment en finir avec l’Apartheid? Deux ans avant son abolition, Friedrich Dürrenmatt (1921-1990) a imaginé une solution bien à lui dans son récit L’épidémie virale en Afrique du Sud (1989) : une épidémie frappe subitement les Blancs qui se mettent à (re)-devenir Noirs. La pagaille gagne alors le pays jusqu’au sommet de l’Etat. Cette parabole politique à l’humour décapant éclaire une facette peu connue de l’écrivain et peintre, celle d’un Suisse universel défenseur des droits humains dans le monde.

Cette série d’œuvres de l’artiste Maurice Mboa s’inscrit dans une démarche pédagogique initiée par l’Université populaire africaine basée à Genève (UPAF) en collaboration avec le Centre Dürrenmatt Neuchâtel. Elle a été réalisée à l’occasion du Centenaire Dürrenmatt pour appuyer le travail de sensibilisation au racisme et au vivre-ensemble déjà engagé par l’artiste et dramaturge suisse.

Le slameur Timba Bema interviendra en live durant le vernissage.
S’en suivra la conférence d’Achille Mbembe.

Dans le cadre de la Semaine neuchâteloise d’actions contre le racisme.
Production Centre Dürrenmatt Neuchâtel et Université populaire africaine de Genève.
En partenariat avec le Service de la cohésion multiculturelle.

Prix d’entrée : Entrée libre

Domaine(s) :

  • arts

Mots clé :

  • Dürrenmatt, Friedrich
  • peinture
Maurice Mboa

Maurice Mboa

L’artiste plasticien Maurice Mboa a réalisé une série de tableaux pour illustrer ce texte. Il a pour cela utilisé une technique personnelle mise au point au Cameroun, son pays d’origine: il réalise ses tableaux sur des plaques en métal qu’il fait venir d’Afrique et qu’il ponce avant de les recouvrir de touches de couleurs et de traits volontairement imprécis. Installé en Suisse depuis 2006, Maurice Mboa a exposé en Afrique, en Europe et au Moyen-Orient.

REPORT - Pour un droit à la respiration

Achille Mbembe

© J. Counet

REPORT - Pour un droit à la respiration

Achille Mbembe

La conférence d’Achille Mbembe est reportée. Une date sera communiquée ultérieurement. Elle est remplacée par par la conférence «Racisme, continent obscur» de Nicolas Bancel.

Dans plusieurs de ses ouvrages, Achille Mbembe appelle à une politique de la respiration, à un droit à celle-ci. Même si la respiration est vitale, ce droit n’existe pas. Achille Mbembe propose cette idée utopique pour réfléchir le présent et refuser la fatalité de logiques brutales et prédatrices. La respiration signe notre appartenance commune avec le reste de la « communauté terrestre »,
au-delà des frontières territoriales et d’espèces. Cet espace de respiration permet de penser des bases nouvelles d’une relation bénéfique pour toutes et tous, autant sur le plan intime que collectif.

Le vernissage de l’exposition «L’épidémie virale en Afrique du Sud, en images» de l’artiste Maurice Mboa à propos d’un texte de Friedrich Dürrenmatt précédera la conférence.

Dans le cadre de la Semaine neuchâteloise d’actions contre le racisme
En partenariat avec le Service de la cohésion
multiculturelle, l’Association Graine de génie, Graine de citoyen & l’UNIL
En collaboration avec Payot Libraire

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, AC : 10 CHF | étudiant-es, apprenant-es : 5 CHF
CarteCulture Caritas : 10 CHF
AG culturel : entrée libre
Réservation conseillée

Domaine(s) :

  • politique
  • société
Achille Mbembe

Achille Mbembe

Considéré comme l’un des intellectuels africains les plus influents, il est directeur de la Fondation de l’innovation pour la démocratie, professeur d’histoire et de sciences politiques, ainsi que chercheur au Wits Institute for Social and Economic Research (WISER) à l’université de Witwatersrand à Johannesburg. Lauréat du prix Ernst-Bloch en 2018, il est notamment l’auteur, à La Découverte, de Sortir de la grande nuit (2010), Critique de la raison nègre (2013), Politiques de l’inimitié (2016) et Brutalisme (2020). Depuis 2016, il co-crée avec Felwine Sarr les ateliers de la pensée à Dakar.

avril 2024

Le pouvoir est dans la rue ?

Danielle Tartakowsky

Le pouvoir est dans la rue ?

Danielle Tartakowsky

En France, de 1789 à 1848, des mouvements de la rue – journées ou révolutions – ont contribué à faire et défaire les régimes. Au tournant du XIXe siècle, ces mouvements se muent en manifestations dans leur acception contemporaine. La rue, où tout pouvait se jouer auparavant, devient un lieu d’expression toutefois susceptible d’intervenir centralement dans le champ politique. Ces rassemblements ont donc un dénominateur commun: leur message politique.

Dans le cadre du Festival Histoire et Cité
En partenariat avec le département d’histoire de l’UNINE

Prix d’entrée : Entrée libre

Domaine(s) :

  • société
Danielle Tartakowsky

Danielle Tartakowsky

Professeure émérite d’histoire contemporaine à l’université Paris 8, elle la préside de 2012 à 2016. Elle est l’auteure de nombreux ouvrages sur l’histoire politique française comme L’histoire des mouvements sociaux en France de 1814 à nos jours (La Découverte, 2012), L’humanité, figure du peuple (Flammarion, 2017), L’État détricoté. De la Résistance à la République en marche (éd. du Détour, 2018). En 2022 a été publié un ouvrage collectif majeur sous sa direction, Histoire de la rue, de l’Antiquité à nos jours.

Les coulisses de la création musicale sur grand écran

Jean-Pascal Beintus • Sylvain Morizet

Les coulisses de la création musicale sur grand écran

Jean-Pascal Beintus • Sylvain Morizet

Dans le monde captivant du cinéma, Jean-Pascal Beintus et Sylvain Morizet brillent en tant que compositeurs, orchestrant la magie musicale derrière les écrans. Leur parcours, de la partition à la projection, témoigne de l’expertise et de la passion nécessaires pour réussir dans ce domaine. Leur métier, à la croisée de l’orchestration et de l’arrangement, transforme des partitions en chefs-d’œuvre audibles sur grand écran. Beintus, connu pour sa collaboration avec Alexandre Desplat et pour la musique des documentaires de DiCaprio, allie talent et technique. Morizet, partenaire de Beintus, excelle dans la diversité, du cinéma à la variété symphonique.
_
En parallèle...
Jeudi 25 avril, 18h15 | ABC
The Sands of Time (2020) de James Hughes
Musique: Jean-Pascal Beintus

Dimanche 28 avril, 14h | ABC
La Forme de l’eau (2017) de Guillermo del Toro
Orchestration musique: Jean-Pascal Beintus et Sylvain Morizet

En partenariat avec La Société de Musique de La Chaux-de-Fonds & Centre de culture ABC

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, AC : 10 CHF | étudiant-es, apprenant-es : 5 CHF
CarteCulture Caritas : 10 CHF
AG culturel : entrée libre
Abonnés et membres Société de Musique de La Chaux-de-Fonds & Centre de culture ABC : réduction CHF 5.-
Réservation conseillée

Domaine(s) :

  • arts

Mots clé :

  • cinéma
  • film
  • musique
Jean-Pascal Beintus

Jean-Pascal Beintus

Musicien et compositeur français, Jean-Pascal Beinture écrit des pièces orchestrales depuis plus de vingt ans pour des artistes de renom tels que Renaud Capuçon et Kent Nagano. Il reçoit un Grammy Award en 2003 et compose en 2007 la musique du documentaire de Leonardo du Caprio (La Onzième Heure). Depuis plus de 15 ans, il collabore comme orchestrateur principal d’Alexandre Desplat sur plus de 80 films.

Sylvain Morizet

Sylvain Morizet

Orchestrateur aux côtés de Jean-Pascal Beintus pour le cinéma et la variété symphonique (Johnny Hallyday, Roberto Alagna, Florent Pagny), il signe également la composition de plusieurs bandes originales de films. Egalement pianiste et chef d’orchestre, Sylvain Morizet se produit régulièrement en concert. Il transcrit et interprète la musique de Charlie Chaplin à deux pianos avec Jean-Pascal Beintus.

mai 2024

Crise de l’eau, mère de toutes les crises ?

Emma Haziza

Crise de l’eau, mère de toutes les crises ?

Emma Haziza

Nous parlons beaucoup des crises géopolitiques, énergétiques, climatiques aujourd’hui, mais la crise de l’eau les précède toutes. L’eau permet à la Terre de ne pas ressembler à la Lune et donc à l’humain de survivre.
3,6 milliards d’êtres humains vivent dans des zones en manque d’eau plusieurs mois par an. 40% de la population mondiale sera confrontée à des pénuries d’eau d’ici 2050 et les besoins pourraient s’accroître de 55%. L’eau sera donc plus rare et encore plus inégalement répartie dans le monde. Les tensions entre puissances vont s’accroître pour cette ressource vitale, puisque par ailleur la production d’énergie est tributaire de l’eau industrielle et non domestique (pour refroidir les centrales nucléaires, alimenter les centrales hydroélectriques...).

En partenariat avec Viteos

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, AC : 10 CHF | étudiant-es, apprenant-es : 5 CHF
CarteCulture Caritas : 10 CHF
AG culturel : entrée libre
Réservation conseillée

Domaine(s) :

  • environnement
  • société

Mots clé :

  • ressources énergétiques
  • eau
  • ressources naturelles
Emma Haziza

Emma Haziza

Voix de l’eau en France, Emma Haziza est chercheuse-entrepreneuse au service de la massification de l’adaptation au changement climatique. Chroniqueuse sur France Info, conférencière inspirante, elle couvre l’actualité médiatique des extrêmes climatiques en France et en Europe. Docteur de l’Ecole des Mines de Paris, elle a fondé sa propre structure de recherche-action. Scientifique reconnue pour ses qualités pédagogiques et sa capacité d’action, elle intervient au sein de comités scientifiques (UNICEF, France Ville Durable, Ministère de la fonction publique, etc.) et conseils d’administration ( Eau de Paris).

Et si on inventait une écologie pirate?

Fatima Ouassak

Et si on inventait une écologie pirate?

Fatima Ouassak

Pour la politologue, militante et essayiste Fatima Ouassak, nous manquons aujourd’hui en Europe d’un projet écologiste capable de résister aux politiques d’étouffement, dans un monde de plus en plus irrespirable. Un projet qui articulerait enfin l’ancrage dans la terre et la liberté de circuler. Un projet dont le regard serait tourné vers l’Afrique et qui viserait à établir un large front internationaliste contre le réchauffement climatique et la destruction du vivant, qui ferait de la Méditerranée un espace autonome et un point de ralliement des mutineries du Nord comme du Sud. Un projet qui se mettrait à hauteur d’enfants et chercherait leur bien-être et leur libération.
Ce projet, c’est celui de l’ écologie pirate.

Dans le cadre de la Semaine de l’Europe
En partenariat avec Le Conviviabule
En collaboration avec Payot Libraire

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, AC : 10 CHF | étudiant-es, apprenant-es : 5 CHF
CarteCulture Caritas : 10 CHF
AG culturel : entrée libre
Réservation conseillée

Domaine(s) :

  • environnement
  • politique
  • société

Mots clé :

  • climat
  • population
  • écologie
Fatima Ouassak

Fatima Ouassak

Essayiste, consultante en politiques publiques, militante écologiste féministe et antiraciste française, Fatima Ouassak cofonde en 2016 le collectif Front de mères, un syndicat de parents dans les quartiers populaires. Elle est à l’initiative de l’ouverture du premier lieu consacré à l’écologie populaire, ouvert en janvier 2021. Elle est également présidente de l’organisation féministe Réseau Classe/Genre/Race. Fatima Ouassak publie son premier essai en 2020 La Puissance des mères, pour un nouveau sujet révolutionnaire (La Découverte) suivi de Pour une écologie pirate: Et nous serons libres (La Découverte, 2023). Dans cet ouvrage, elle s’interroge sur l’élargissement nécessaire d’un front social écologiste et invite à repenser la place des habitants des quartiers populaires dans ces luttes.

Journée internationale contre les LGBTIQphobies

Caroline Dayer

Journée internationale contre les LGBTIQphobies

Caroline Dayer

A l’occasion de cette journée, le Club 44 propose de marquer l’événement en deux temps. D’abord par une courte conférence de l’experte Caroline Dayer puis au travers d’un échange avec des représentant-es des milieux politiques et associatifs dont Florence Nater, conseillère d’Etat.
Un verre de l’amitié clôturera la soirée.

Dans le cadre du festival Bang! Bang!
En partenariat avec le TPR & Centre de culture ABC
Avec le soutien de l’Office de la politique familiale et de l’égalité du Canton de Neuchâtel

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, AC : 10 CHF | étudiant-es, apprenant-es : 5 CHF
CarteCulture Caritas : 10 CHF
AG culturel : entrée libre
Réservation conseillée

Domaine(s) :

  • société

Mots clé :

  • homosexualité
  • LGBTIQ
  • transidentité
Caroline Dayer

Caroline Dayer

Chercheuse, formatrice et écrivaine féministe suisse spécialiste des questions de genre, Caroline Dayer est connue pour sa défense des droits des personnes LGBT et intervient régulièrement dans les médias sur les questions d’homophobie, de sexisme et de harcèlement de rue. Après 13 ans d’enseignement à l’Université de Genève, elle devient experte en prévention des violences et des discriminations pour le Canton de Genève. En 2020, elle est nommée experte des questions d’homophobie et de transphobie dans les lieux de formations au Secrétariat général du Département de la formation, de la jeunesse et de la culturel du Canton de Vaud.

La fin des monstres

Tal Madesta

La fin des monstres

Tal Madesta

« Je ne suis déjà plus celle que j’étais, mais pas encore celui que je veux devenir. »
En 2020, Tal Madesta entame une transition de genre. En prenant ce chemin qui implique de redéfinir entièrement son rapport à soi, aux autres, au monde social, il va faire l’expérience désolante de la violence transphobe et du deuil. Mais il va aussi découvrir la joie d’aimer autrement et d’expérimenter avec intensité sa propre liberté. Entre rage et lumière, Tal Madesta livre dans son dernier livre le récit d’une révolution intime, en même temps qu’un plaidoyer passionné pour l’émancipation des personnes trans. A la tribune du Club 44, il reviendra sur ce parcours à part, ses combats, et ses idéaux.

Dans le cadre du festival Bang! Bang!
En partenariat avec le TPR & Centre de culture ABC
En collaboration avec La Méridienne

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, AC : 10 CHF | étudiant-es, apprenant-es : 5 CHF
CarteCulture Caritas : 10 CHF
AG culturel : entrée libre
Réservation conseillée

Domaine(s) :

  • arts
  • société

Mots clé :

  • homosexualité
  • littérature
  • LGBTIQ
  • transidentité
Tal Madesta

Tal Madesta

Militant féministe, journaliste indépendant et auteur, Tal Madesta a commencé son parcours au sein du mouvement des collages contre les féminicides. Après sa transition de genre en 2020, il participe au podcast Le Coeur sur la table de Victoire Tuaillon pour parler d’amour sans opression. Cet épisode évolue en livre, Désirer à tout prix, qu’il publie en 2022 (Binge). En 2023, il publie La Fin des monstres, un ouvrage autobiographique qui traite de sa propre transition de genre. Tal Madesta collabore avec plusieurs grandes rédactions et est membre actif de XY Média, premier média transféministe en France.

L’autonomie pour bien vieillir

Rosette Poletti

L’autonomie pour bien vieillir

Rosette Poletti

On prend de mieux en mieux soin des personnes vieillissantes. Les milliers de lettres, puis de mails provenant de lecteurs âgés du Matin Dimanche, révèlent combien de nombreuses personnes âgées ont la sensation d‘être « prise en charge » par des gens qui croient savoir ce qui est bon pour ceux qu’ils veulent aider. Il peut s’agir de membres de la famille, aussi bien que de soignants et d’accompagnants divers !
La vieillesse comporte des pertes nombreuses : forces physique, rapidité de décision, mobilité. Pourtant, ces personnes développent d’autres stratégies et une grande partie de leur sentiment de dignité et d’estime de soi réside dans la possibilité de décider, d’être respecté dans ses choix.

En partenariat avec la section neuchâteloise de la Croix-rouge
En collaboration avec Payot Libraire

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, AC : 10 CHF | étudiant-es, apprenant-es : 5 CHF
CarteCulture Caritas : 10 CHF
AG culturel : entrée libre
Réservation conseillée

Domaine(s) :

  • médecine et santé
  • société

Mots clé :

  • vieillesse
  • âgisme
  • soins
Rosette Poletti

Rosette Poletti

Infirmière en soins généraux et psychiatrie, Rosette Poletti est l’auteure de nombreux ouvrages d’orientation pratique sur le développement personnel, le deuil, l’acceptation de ce qui est la sérénité. Après un long séjour aux Etat-Unis où elle fait des recherches sur le deuil et l’autonomie individuelle, elle prend la tête de l’Ecole de Bon secours à Genève avant de devenir directrice à l’École Supérieure d’Enseignement Infirmier de la Croix-Rouge à Lausanne en 1988. Par la suite, elle exerce la psychothérapie, anime la rubrique du courrier des lecteurs du journal le Matin, est responsable d’un centre de formation à l’accompagnement des personnes en difficulté et travaille comme experte auprès de l’Organisation mondiale de la santé.

juin 2024

Les voies de la puissance, regard sur le Proche-Orient

Frédéric Encel

Les voies de la puissance, regard sur le Proche-Orient

Frédéric Encel

Impossible de parler de géopolitique sans évoquer l’idée de puissance. Rapports de force, zones d’influence, conflits - politiques, économiques, militaires - sont la matière des relations internationales. La puissance, qu’elle menace ou qu’elle protège, détermine les conditions d’existence des Etats et des populations. Frédéric Encel, en écho à son dernier livre s’interrogera sur les critères de la puissance : ses instruments, ses manifestations et jusqu’aux illusions qu’elle engendre. Il dressera ensuite via ce prisme un état des lieux de la situation au Proche-Orient.

En collaboration avec La Méridienne

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, AC : 10 CHF | étudiant-es, apprenant-es : 5 CHF
CarteCulture Caritas : 10 CHF
AG culturel : entrée libre
Réservation conseillée

Domaine(s) :

  • politique
  • société

Mots clé :

  • conflit israélo-arabe
  • conflit armé
Frédéric Encel

Frédéric Encel

Frédéric Encel est un géopolitologue français. Il est professeur de relations internationales à l’ESG Management School et maître de conférences à Sciences Po Paris. Directeur de séminaire à l’Institut français de géopolitique, il est également intervenant à l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN). Spécialiste du conflit israélo-palestinien, ses travaux et publications portent sur les questions stratégiques, les relations internationales (Moyen-Orient en particulier), la défense de la laïcité et l’égalité des genres. Il a publié de nombreux essais, dont Atlas géopolitique d’Israël (Autrement, 2015), Géopolitique du Printemps arabe (PUF, 2014), Comprendre la géopolitique (Points essais 2011) et Les Voies de la puissance : Penser la géopolitique du XXIe siècle (Odile Jacob, 2022). Hormis ses activités académiques, il est consultant en géopolitique pour des entreprises publiques et privées œuvrant à l’exportation.

Pas d’intelligence artificielle sans mathématiques

Cédric Villani

M-L. Nguyen

Pas d’intelligence artificielle sans mathématiques

Cédric Villani

Intelligence artificielle, simulation numérique, formation de l’esprit et enjeux modernes de la mathématique seront abordés par l’éminent mathématicien et brillant orateur Cédric Villani. Il montrera comment les mathématiques sont partout aujourd’hui, que ce soit dans l’Industrie, l’économie, les sciences sociales et dans l’AI dont l’histoire est consubstantielle à celle de la mathématique. Si nous comprenons l’importance et l’accélération de cette imprégnation, réfléchir et mettre en place des actions pour favoriser la recherche mathématique devient vraiment crucial pour l’avenir.

En partenariat avec L’Association industrielle et patronale et l’UBS
En collaboration avec Payot Libraire

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, AC : 10 CHF | étudiant-es, apprenant-es : 5 CHF
CarteCulture Caritas : 10 CHF
AG culturel : entrée libre
Réservation conseillée

Domaine(s) :

  • divers
  • histoire
  • sciences exactes et appliquées

Mots clé :

  • mathématiques
  • intelligence artificielle
Cédric Villani

Cédric Villani

Eminent spécialiste de l’analyse mathématique, Cédric Villani enseigne dès 1999 aux Etats-Unis avant de devenir directeur de l’Institut Henri-Poincaré de 2009 à 2017 puis est élu député lors des élections législatives françaises sous l’étiquette de La République en marche. Parallèlement, il reçoit la préstigieuse médaille Fields en 2010 et se consacre alors à la vulgarisation mathématique. Il participe régulièrement à des émissions, festivals scientifiques et publie plusieurs ouvrages tels que Les Rêveurs lunaires: quatre génies qui ont changé l’Histoire (Gallimard Jeunesse, 2015), Les Coulisses de la création (Flammarion, 2015), Les mathématiques sont la poésie des sciences (Falmmarion, 2018) et dernièrement De mémoire vive, une histoire de l’aventure numérique (Première Partie, 2022).

juillet 2024

Reporter en Ukraine, dans le temps long et près des gens

Maurine Mercier

Reporter en Ukraine, dans le temps long et près des gens

Maurine Mercier

La journaliste et reporter au long cours sera exceptionnellement présente pour une rencontre en Suisse. Pour ce dernier événement de la saison, Maurine Mercier souhaite une rencontre d’un format léger, centrée sur les questions du public. Par un dialogue nourri, elle souhaite témoigner de ce qui se vit en Ukraine, au plus près de gens, et dans un temps long.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, AC : 10 CHF | étudiant-es, apprenant-es : 5 CHF
CarteCulture Caritas : 10 CHF
AG culturel : entrée libre
Réservation conseillée

Domaine(s) :

  • médias
  • société

Mots clé :

  • journalisme
  • guerre Ukraine-Russie
Maurine Mercier

Maurine Mercier

Maurine Mercier est journaliste et reporter radio et télévision, basée à Kiev. Après des études à l’Institut de hautes études internationales et du développement à Genève, elle devient journaliste notamment pour la Radio Télévision Suisse. Ancienne reporter de guerre et spécialiste de l’Afrique du Nord (Tunisie, Libye, Algérie), elle est actuellement correspondante pour la RTS en Ukraine. Elle a été primée au niveau national et international, recevant notamment deux Swiss Press Award, ainsi que le Prix Bayeux des correspondants de guerre en 2022 et 2023.

Notre podcast

Zone 44 le podcast du Club 44

Exposition

La Chaux-de-fonds, 24 juillet 2023, 12h13-17h10

© M. Antille

La Chaux-de-fonds, 24 juillet 2023, 12h13-17h10

La photographe Muriel Antille était officiellement en congé le 24 juillet 2023, jour de la tornade qui a frappé La Chaux-de-Fonds. Elle a été appelée en renfort par la rédaction.
Partie en trombe de Bienne où elle réside, découvrir l’état de la ville après ces près de cinq minutes de souffle d’extrême violence l’a profondément émue. Il y avait soudain tant à photographier. De manière contre-intuitive, cela peut rendre plus complexe le travail de documentation. Suivre une ligne cohérente devient alors d’autant plus important.
Muriel Antille aime profondément la photographie de presse, pour la nécessité de travailler dans l’urgence, de suivre son instinct. Au Club 44, elle présente sa première exposition personnelle et son travail fait l’objet d’une projection lors de la Nuit de la Photo.

Heures de visite de l’exposition :
Lu-Me : 9h-12h | 13h-17h
Je : 9h-12h

Production Club 44, Nuit de la Photo et Bibliothèque de la Ville de La Chaux-de-Fonds

Suggestions de notre médiathèque

Nous suivre

Inscrivez-vous à notre newsletter

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux