Suite aux dernières décisions du Conseil fédéral, il est désormais obligatoire de présenter un certificat COVID avec QR code pour assister à tous les événements au Club 44. Ce certificat est délivré après avoir été testé, guéri du Covid-19 depuis moins de 6 mois ou après avoir été vacciné.

Veuillez noter que dès le 1er octobre, il n'est plus nécessaire de réserver sa place pour assister aux événements du Club 44, sauf soirée exceptionnelle.

Billetterie

Diffusion en ligne Accès direct membres Billetterie streaming Abonnements ou lien unique

Programme L’avant programme en PDF

décembre 2021 Programme en PDF

La littérature contre la haine

Les classiques et la solidarité humaine

Nuccio Ordine

©Xavier Voirol / Club 44

La littérature contre la haine

Les classiques et la solidarité humaine

Nuccio Ordine

Vivre pour les autres est le seul moyen qui puisse nous aider à donner un sens à notre vie. Face à des milliers de sans-voix qui se voient refuser toute dignité humaine, les classiques nous aident à comprendre que les êtres humains sont liés les uns aux autres et que la vie de chaque homme est une partie de la nôtre. Une image de l’humanité qui est diamétralement opposée à l’égoïsme et à la violence raciste qui alimentent la haine contre «l’autre», «l’étranger», «le divers». Les géants de la littérature comme frère d’arme pour combattre et résister au monde comme il va, voilà ce que nous propose Nuccio Ordine.

En collaboration avec la librairie La Méridienne.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG Culturel : entrée libre

Domaine(s) :

  • arts
  • société

Mots clé :

  • liberté
  • amour
  • littérature
Nuccio Ordine

Nuccio Ordine

Nuccio Ordine enseigne la littérature italienne à l’Université de Calabre. Spécialiste notamment de Giordano Bruno et de la Renaissance, il est visiting professor dans diverses universités européennes, dont l’Université Paris IV Sorbonne ou encore le Max-Planck Institut à Berlin. Il a publié de nombreux ouvrages aux Editions des Belles Lettres dont «Le mystère de l’âne» (2005), «Le rendez-vous des savoirs» (2009) et «L’Utilité de l’inutile» (2014).

Solar Stratos

Vision de l’innovation et esprit de pionnier

Raphaël Domjan

Solar Stratos

Vision de l’innovation et esprit de pionnier

Raphaël Domjan

Alors que le changement climatique semble de plus en plus menaçant, le besoin impératif de recherche et développement pour acquérir et utiliser une énergie propre et renouvelable à l’infini s’intensifie et les pionniers dans le domaine se sont tournés vers l’énergie solaire depuis plusieurs décennies déjà.

Défenseur de la promotion de la mobilité électrique et de l’énergie solaire en Suisse et dans le monde, Raphaël Domjan a réalisé le premier tour du monde à l’énergie solaire. En effet, après avoir pris conscience de l’urgence des changements climatiques, il imagine à partir de 2004 le projet PlanetSolar dans le but de démontrer le potentiel de l’énergie provenant du soleil en effectuant le premier tour du monde en bateau entièrement alimenté à l’énergie solaire. Ce projet se concrétisera entre 2010 et 2012 à bord du catamaran PlanetSolar. Aujourd’hui, il souhaite s’approcher de la frontière de l’espace avec un avion solaire, l’aventure SolarStratos dont il est l’initiateur.

En partenariat avec Viteos et en collaboration avec Payot Libraire.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG culturel : entrée libre
Réservation des places indispensable via notre site internet (www.club-44.ch) ou sur www.optf.ch

Domaine(s) :

  • environnement
  • voyages
Raphaël Domjan

Raphaël Domjan

Raphaël Domjan est un éco-explorateur engagé. Entrepreneur, navigateur, pilote et alpiniste, il a co-fondé en 2001 la société Networds, premier hébergeur internet solaire au monde. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et de documentaires portant sur ses aventures solaires et donne des conférences dans le monde entier.

Wikipedia - Une ressource au temps de la (dés)information de masse

Une ressource au temps de la (dés)-information de masse ?

Olivier Glassey • Aleksandra Planinic

Wikipedia - Une ressource au temps de la (dés)information de masse

Une ressource au temps de la (dés)-information de masse ?

Olivier Glassey • Aleksandra Planinic

La pandémie de COVID-19 a provoqué une déferlante jamais vue d’« infodémie », la propagation massive de fausses nouvelles. Comment aujourd’hui, alors qu’expertises et analyses se contredisent à tout va, accéder à des informations de qualité ? Dans ce contexte, quel rôle peut jouer Wikipédia, qui incarnait à ses débuts le rêve d’un internet libre et universel ? Son modèle d’encyclopédie participative, universelle et multilingue, soulève de nombreuses interrogations quant à la fiabilité de son contenu. Comment fonctionne ce modèle ? Quels sont les mécanismes mis en place pour éviter de propager de la désinformation ? Cette plateforme peut-elle être une ressource pour contrebalancer la propagation virale de fausses nouvelles sur les réseaux sociaux ?

En partenariat avec l’association Wikimedia CH et avec le Musée des Moulins souterrains du Col-des-Roches.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG Culturel : entrée libre

Domaine(s) :

  • médias
  • société

Mots clé :

  • information
  • journalisme
  • médias
  • dictionnaire
Olivier Glassey

Olivier Glassey

Olivier Glassey, sociologue et anthropologue, enseigne et mène ses recherches à la Faculté des sciences sociales et politiques de l’UNIL. Il est également directeur du Musée de la main.

Aleksandra Planinic

Aleksandra Planinic

Journaliste à la RTS.

Contre-culture dans la photographie

Les pratiques hétérodoxes face au standard de l’image numérique

Michel Poivert

Contre-culture dans la photographie

Les pratiques hétérodoxes face au standard de l’image numérique

Michel Poivert

Depuis une génération, des créations photographiques en apparence éclectiques prennent le contre-pied des nouveaux standards de l’image. Beaucoup préfèrent photographier avec du matériel rudimentaire ou même se passer d’appareil, explorant le patrimoine des procédés et associant photographie et artisanat textile. Activisme et poésie se mêlent pour proposer des mondes où il est question de matérialité, de gestes, de réconciliation avec la nature : c’est dans le corps de la photographie que les artistes cherchent à relire le monde et à en inventer de nouveaux, par des utopies où l’imaginaire permet de dépasser le culte des images. En se reconnectant au tangible, la photographie entre dans une période de transition.

En partenariat avec la Nuit de La Photo et en collaboration avec Payot Libraire.

Prix d’entrée : 15 CHF | Membres du Club 44 : entrée libre
AVS, AI, chômeurs : 10 CHF | étudiants, apprenants : 5 CHF
CarteCulture Caritas et carte Avantages Jeunes : réduction de 5 CHF
AG culturel : entrée libre

Domaine(s) :

  • arts

Mots clé :

  • culture
  • image
  • arts
  • photographie
Michel Poivert

Michel Poivert

Michel Poivert a fondé la chaire d’histoire de la photographie à la Sorbonne. Ses travaux portent notamment sur le photojournalisme. Il a consacré plusieurs ouvrages et expositions à l’œuvre de Gilles Caron (1939-1970), dont “Le conflit intérieur”.

Exposition

Les danses de l’«outre-transe»

Collectif FLEE project

copyright : FLEE project

Les danses de l’«outre-transe»

Collectif FLEE project

Après un livre d’art et un double LP dédiés au phénomène du tarentisme et à sa musique, l’association FLEE project présente une série de modules transmédia inspirés par ce rituel de transe et questionnant les notions de corps et de folies. L’exposition mélangera travaux photographiques du néoréalisme italien (Chiara Samugheo, Franco Pinna) et photos contemporaines (Olivier Duport, Mattia Zoppellaro) ainsi que des œuvres plastiques (Pamela Diamante) et vidéos (FLEE project).

Afin de créer un échange entre le bas et le haut du Canton, le collectif prépare une œuvre surprise en ville de Neuchâtel qui interpellera le public dans les jours précédents le vernissage de l’exposition.

Fondée par Carl Åhnebrink, Olivier Duport et Alan Marzo, FLEE project est une plateforme curatoriale indépendante dédiée à la documentation et l’hybridation de phénomènes culturels musicaux. Inspirée par sa transdisciplinarité, l’entité fonctionne comme une maison d’édition, un label musical et un producteur d’expositions.

Suggestions de notre médiathèque

Nous suivre

Inscrivez-vous à notre newsletter

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux