logo Club 44

Mémoires croisées

Des orateurs illustres se sont exprimés au Club 44 que vous pouvez ré-écouter : Jean-Paul Sartre, François Mitterrand, Ella Maillart, Nicolas Bouvier, François Truffaut, André Comte-Sponville, Luc Ferry, Henri Guillemin, Jacques Attali, Edwy Plenel, Claude Allègre, Mario Botta, Raphaël Enthoven, Jean Ziegler et de nombreux autres.
À ce jour, le fonds d’archives sonores Club 44 comporte 250 bandes magnétiques et 1’690 cassettes audio auxquelles s’ajoutent, depuis 2005,  les enregistrements numériques. Pour toute information complémentaire, merci de vous référez à la page Mentions utiles.
Si vous deviez constater des erreurs, nous vous serions reconnaissants de nous les signaler en écrivant à mediatheque@club-44.ch car notre base de données est appelée à s’améliorer grâce notamment à l’attention de ses visiteurs. D’avance, merci !

Détail de l’intervention

Alfred Strohmeier • Conférence

L’université de Neuchâtel dans le paysage académique suisse et international

Alfred Strohmeier

Alfred Strohmeier, recteur de l’université de Neuchâtel et professeur honoraire de l’EPFL a pour but d’éclairer l’auditoire sur l’avenir de l’université de Neuchâtel dans le paysage académique suisse et international.

En préambule, est passé un court film promotionnel sur l’université de Neuchâtel [00:03:56]-[00:08:00]. A.F débute ensuite son exposé en présentant rapidement son institution : budget, nombre et répartition des étudiants et professeurs.

Dans sa deuxième partie de conférence, le recteur présente le plan stratégique du rectorat. Il doit répondre à cette exigence : depuis l’automne 2005, tous les étudiants s’inscrivent dans des plans d’études conformes à la déclaration de Bologne. Par cette déclaration, l’Europe, y compris la Suisse, s’est engagée à créer un espace de la formation exposé à la concurrence. Pour garantir la qualité de l’offre de formation, la Loi suisse d’aide aux universités, datant de l’an 2000, oblige celles-ci à mettre en place un système d’assurance qualité. Dans ce cadre, la création et le renforcement des pôles d’excellence dans les domaines de la microtechnique, la physique, la chimie, la biologie végétale sont notamment évoqués.

Au niveau de la gestion des infrastructures, A.F aborde l’état problématique du bâtiment de l’avenue du Premiers-mars, la création des "salles blanches" et la dispersion des divers bâtiments. Sur le plan de l’impact économique, le conférencier souligne qu’un franc investi par l’Etat dans l’institution représente trois francs dépensés dans le canton par l’université.

Dans la partie finale de sa conférence A.F aborde les perspectives d’avenir : l’article constitutionnel sur formation, le subventionnement des universités entre 2009 et 2011, la nouvelle loi sur le système des hautes écoles, et sur de possibles coupes budgétaires au niveau cantonal et fédéral.


Mots clés : concurrence État financement formation législation Neuchâtel (ville) université

Alfred Strohmeier

Alfred Strohmeier

Recteur de l’Université de Neuchâtel

Audio