logo Club 44

Mémoires croisées

Des orateurs illustres se sont exprimés au Club 44 que vous pouvez ré-écouter : Jean-Paul Sartre, François Mitterrand, Ella Maillart, Nicolas Bouvier, François Truffaut, André Comte-Sponville, Luc Ferry, Henri Guillemin, Jacques Attali, Edwy Plenel, Claude Allègre, Mario Botta, Raphaël Enthoven, Jean Ziegler et de nombreux autres.
À ce jour, le fonds d’archives sonores Club 44 comporte 250 bandes magnétiques et 1’690 cassettes audio auxquelles s’ajoutent, depuis 2005,  les enregistrements numériques. Pour toute information complémentaire, merci de vous référez à la page Mentions utiles.
Si vous deviez constater des erreurs, nous vous serions reconnaissants de nous les signaler en écrivant à mediatheque@club-44.ch car notre base de données est appelée à s’améliorer grâce notamment à l’attention de ses visiteurs. D’avance, merci !

Détail de l’intervention

Constance Frei • Conférence

Schubert et Goethe

Erlkönig, du poème à la musique

Constance Frei

Le mariage entre texte et musique atteint son paroxysme dans le Lied allemand et plus particulièrement sous la plume de Schubert. Musique de salon ou musique de l’intime, les Lieder mettent en scène le verbe et son illustration sonore à travers la voix humaine et le piano. Fasciné par l’univers de Goethe, Schubert va mettre en musique plusieurs de ses textes dont Erlkönig (le Roi des aulnes), une page d’une densité dramatique incommensurable. Puis, presque hypnotisé par le pouvoir expressif de la musique, Schubert soustrait le verbe à sa mélodie, plonge le Roi des aulnes dans un mutisme forcé et réutilise une partie du matériau musical d’Erlkönig dans son 14e quatuor à cordes «Der Tod und das Mädchen» (La jeune fille et la mort). La musique vocale s’immisce ainsi dans la sphère instrumentale pure, à la lisière du mot et du son. Cette soirée est une invitation à s’immerger dans le dialogue entre poésie et musique, entre Schubert et Goethe.

Conférence présentée dans le cadre du Festival de Mai, festival de musique de chambre.


Domaine(s) : arts


Mots clés : écriture littérature musique poésie Schubert, Franz

Constance Frei

Constance Frei

Constance Frei a étudié la musicologie à l’Université de Genève où elle a soutenu en 2008 une thèse de doctorat sur l’articulation, l’ornementation et les différentes pratiques d’exécution dans la littérature pour violon en Italie au XVIIe siècle. Elle a enseigné la musicologie à l’Université de Genève et à l’Université de Fribourg et l’histoire de la musique à la Haute Ecole de Musique de Genève. Depuis août 2016, elle est professeure assistante à l’Université de Lausanne et enseigne au Collège des Humanités de l’EPFL ainsi qu’à la Haute Ecole de Musique de Lausanne. Constance Frei a également étudié le piano et le violon ; en tant que violoniste, elle a donné des concerts en Italie, France et Allemagne et a enregistré pour la maison discographique Tactus. Le prix de la Fondation Pierre & Louisa Meylan lui a été décerné en 2015 pour l’ensemble de son parcours.

Site de Constance Frei

Audio

Vidéo

Présentation