logo Club 44

Mémoires croisées

Des orateurs illustres se sont exprimés au Club 44 que vous pouvez ré-écouter : Jean-Paul Sartre, François Mitterrand, Ella Maillart, Nicolas Bouvier, François Truffaut, André Comte-Sponville, Luc Ferry, Henri Guillemin, Jacques Attali, Edwy Plenel, Claude Allègre, Mario Botta, Raphaël Enthoven, Jean Ziegler et de nombreux autres.
À ce jour, le fonds d’archives sonores Club 44 comporte 250 bandes magnétiques et 1’690 cassettes audio auxquelles s’ajoutent, depuis 2005,  les enregistrements numériques. Pour toute information complémentaire, merci de vous référez à la page Mentions utiles.
Si vous deviez constater des erreurs, nous vous serions reconnaissants de nous les signaler en écrivant à mediatheque@club-44.ch car notre base de données est appelée à s’améliorer grâce notamment à l’attention de ses visiteurs. D’avance, merci !

Détail de l’intervention

Jean-Michel Potiron • Conférence

Les idées sur l’art de Pier Paolo Pasolini : pour un art engagé et radical

Jean-Michel Potiron

Lectures en écho au triptyque de Jean-Michel Potiron (JMP) présenté au Centre de culture ABC du 10 au 26 septembre 2009 et à l’exposition du Centre Dürrenmatt "Pier Paolo Pasolini. Qui je suis" du 14 juin au 6 septembre 2009, le Club 44 a invité le comédien, metteur en scène et directeur de compagnie Jean-Michel Potiron (JMP) à présenter sous la forme de lecture et de réflexions, l’œuvre théâtrale de Pier Paolo Pasolini.
JMP décide d’opter pour une présentation centrée sur la pensée. Il disserte sur des courtes pensées de Pasolini. Il est question de la critique de la séparation, de la place du spectateur, de l’acteur et de l’auteur dans l’œuvre et la représentation théâtrale. La question du théâtre comme art élitiste est également abordée, faut-il plaire à tout prix au plus grand nombre ? Pour JMP, Pasolini aimerait être apprécié avant tout pour sa quête de l’impopularité. Ne croyant pas à l’intérêt des masses pour l’art et la poésie, l’intellectuel italien aimerait créer un nouveau Théâtre. Il s’exprime sous la forme du manifeste. JMP n’oublie pas de dire quelques mots sur la dimension scandaleuse de l’œuvre de l’italien. Il insiste sur le fait qu’il faut différencier le pseudo scandale du vrai scandale. Et il termine sa conférence en interrogeant Pasolini sur sa vision de la liberté dans la vie et dans le théâtre.


Domaine(s) : arts


Mots clés : Pasolini, Pier Paolo pensée public théâtre

Audio