logo Club 44

Mémoires croisées

Des orateurs illustres se sont exprimés au Club 44 que vous pouvez ré-écouter : Jean-Paul Sartre, François Mitterrand, Ella Maillart, Nicolas Bouvier, François Truffaut, André Comte-Sponville, Luc Ferry, Henri Guillemin, Jacques Attali, Edwy Plenel, Claude Allègre, Mario Botta, Raphaël Enthoven, Jean Ziegler et de nombreux autres.
À ce jour, le fonds d’archives sonores Club 44 comporte 250 bandes magnétiques et 1’690 cassettes audio auxquelles s’ajoutent, depuis 2005,  les enregistrements numériques. Pour toute information complémentaire, merci de vous référez à la page Mentions utiles.
Si vous deviez constater des erreurs, nous vous serions reconnaissants de nous les signaler en écrivant à mediatheque@club-44.ch car notre base de données est appelée à s’améliorer grâce notamment à l’attention de ses visiteurs. D’avance, merci !

Détail de l’intervention

Matteo Pedroni • Conférence

Machiavel avant le machiavélisme : quand les masques tombent et les visages se multiplient

Matteo Pedroni

Matteo Pedroni (M.P) enseigne la littérature et l’histoire de la langue italienne à l’Université de Lausanne. Bien que Spécialiste de la deuxième moitié du XIXe et du début du XXe siècle, il présente lors de cette conférence le ou les visages de Nicolas Machiavel (1469-1527).
Pour M.P le secrétaire florentin a subi injustement les foudres de l’Eglise et surtout de l’avocat franco-genevois Innocent Gentillet (1535-1588), homme de bonne moralité, qui accuse Machiavel, dans son ouvrage "Discours sur les moyens de bien gouverner" (Anti-Machaviel), d’ignorance, d’impiété, de supercherie. Donc de machiavélisme. Le personnage mais aussi ses principaux écrits le "Prince" et "Les discours" suscitent, au gré des contextes historiques et littéraires des réactions contrastées, jusqu’à nos jours d’ailleurs. Heureusement le positivisme et le post-idéalisme italien permettent d’analyser objectivement le personnage et son œuvre. Le mythe tombe et les chercheurs prennent conscience des multiples visages de Machiavel : poète, chancelier florentin, diplomate, humaniste, organisateur de la milice florentine, prisonnier et torturé, fondateur de la pensée politique moderne, chasseur, joueur de carte, philosophe, écrivain, républicain puis monarchiste. En bon historien de la littérature, M.P, en se basant sur les écrits du florentin met donc en lumière ses cohérences et incohérences. Il en ressort la présentation d’un personnage complexe qui, de par ses pensées philosophiques et ses actions politiques, éclaire à sa mesure il "rinascimiento".


Domaine(s) : sciences humaines


Mots clés : controverse histoire Italie Machiavel pensée Renaissance

Audio