logo Club 44

Mémoires croisées

Des orateurs illustres se sont exprimés au Club 44 que vous pouvez ré-écouter : Jean-Paul Sartre, François Mitterrand, Ella Maillart, Nicolas Bouvier, François Truffaut, André Comte-Sponville, Luc Ferry, Henri Guillemin, Jacques Attali, Edwy Plenel, Claude Allègre, Mario Botta, Raphaël Enthoven, Jean Ziegler et de nombreux autres.
À ce jour, le fonds d’archives sonores Club 44 comporte 250 bandes magnétiques et 1’690 cassettes audio auxquelles s’ajoutent, depuis 2005,  les enregistrements numériques. Pour toute information complémentaire, merci de vous référez à la page Mentions utiles.
Si vous deviez constater des erreurs, nous vous serions reconnaissants de nous les signaler en écrivant à mediatheque@club-44.ch car notre base de données est appelée à s’améliorer grâce notamment à l’attention de ses visiteurs. D’avance, merci !

Détail de l’intervention

Henri Guillemin • Conférence

Léon Tolstoï, essai de biographie intérieure

Henri Guillemin

L’historien Henri Guillemin (H.G) guide l’auditoire dans la destinée de Léon Tolstoï: Il évoque tout d’abord sous forme d’anecdotes son enfance et ses premiers amours. L’écrivain russe a soif de connaissance et est en proie à une instabilité existentielle qualifiée par H.G de sauts de carpe. Celle-ci s’estompe temporairement lorsqu’il se met à écrire. Avec beaucoup d’humour H.G évoque la rencontre de Tolstoï avec Ivan Tourgueniev. Il s’ensuit des explications croustillantes sur la tentative de l’écrivain russe d’affranchir ses serfs ainsi que sur son voyage à Paris. La mort de son frère Nicolas tempère brièvement la mise en place de son projet pédagogique en faveur d’enfants de moujiks. Henri Guillemin présente malicieusement quelques prétendantes au mariage avec l’écrivain russe. Finalement le 23 septembre 1862, il épouse Sophie Behrs. Celle-ci fait pression pour qu’il mette fin à son expérience pédagogique et qu’il poursuive son oeuvre littéraire qui accouchera quelques années plus tard de Guerre et Paix. Si les rentrées d’argents sont faramineuses, Henri Guillemin évoque le début de deux ans de dépression suite à sa rencontre avec la Mort. Il s’en remettra grâce à sa passion pour les enfants. Cependant sa femme insatisfaite du peu de rentrées pécuniaires le pousse à laisser de côté ses contes pour enfants et d’écrire une oeuvre plus "rentable" : Anna Karénine. Enfin H.G conte la deuxième vie de Tolstoï: Celle de ses envies de suicides pour des raisons métaphysiques, sa défense du pacifisme, son questionnement sur le sens de la vie, ses expériences spirituelles, son renoncement à l’opulence matérielle et son isolement social.


Domaine(s) : sciences humaines


Mots clés : famille littérature pensée Tolstoï, Léon

Henri Guillemin

Henri Guillemin

Origine : France ; Diplomate; écrivain; historien; attaché culturel à l’ambassade de France à Berne de 1945 à 1964; vivait à Neuchâtel (dès 1942, puis à nouveau à partir de 1954) où il est mort; né à Mâcon (France)

Audio