logo Club 44

Mémoires croisées

Des orateurs illustres se sont exprimés au Club 44 que vous pouvez ré-écouter : Jean-Paul Sartre, François Mitterrand, Ella Maillart, Nicolas Bouvier, François Truffaut, André Comte-Sponville, Luc Ferry, Henri Guillemin, Jacques Attali, Edwy Plenel, Claude Allègre, Mario Botta, Raphaël Enthoven, Jean Ziegler et de nombreux autres.
À ce jour, le fonds d’archives sonores Club 44 comporte 250 bandes magnétiques et 1’690 cassettes audio auxquelles s’ajoutent, depuis 2005,  les enregistrements numériques. Pour toute information complémentaire, merci de vous référez à la page Mentions utiles.
Si vous deviez constater des erreurs, nous vous serions reconnaissants de nous les signaler en écrivant à mediatheque@club-44.ch car notre base de données est appelée à s’améliorer grâce notamment à l’attention de ses visiteurs. D’avance, merci !

Détail de l’intervention

Jean-Claude Mühlethaler • Conférence

A table avec les chevaliers : littérature et symbolique alimentaire au Moyen Age

Jean-Claude Mühlethaler

Après un repas médiéval frugal et convivial, Jean-Claude Mühlethaler le titulaire de la chaire de français médiéval à l’Université de Lausanne, Éditeur/traducteur de Charles d’Orléans et de François Villon aborde la question de l’utilisation que fait la littérature de la nourriture au Moyen Âge.

Dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es. L’adage se vérifie dans la réalité de tous les jours et surtout en littérature. Dans les récits médiévaux, les codes alimentaires servent à distinguer le prince et le paysan, le chevalier et l’ermite… ainsi qu’à démasquer la lâcheté, la trahison ou une passion illicite. La table est d’un côté le lieu de la convivialité et de la mise en scène du pouvoir ; de l’autre, elle est le lieu de tous les dangers, de tous les excès. Si les chansons de geste et les romans arthuriens tendent volontiers un miroir idéalisant à leur public aristocratique, ils dénoncent aussi les plaisirs du ventre, source de rixes et de médisance, allant parfois jusqu’à exalter un idéal ascétique. Mais, du XIIe au XVe siècle, les changements sociaux et l’évolution des mœurs influencent les récits: quand apparaissent, à l’automne du Moyen Age, les premiers recueils de recettes, les écrivains accordent une attention accrue aux plaisirs de la table. Sensibles à l’éclat des cours princières, les hommes de lettres célèbrent parfois le faste d’un banquet, à moins qu’ils ne le condamnent au nom de la morale. Profondément ambiguë, la table se trouve au cœur même de la civilisation médiévale [C44].

En partant d’Astérix et Obelix, J.M accompagne l’auditeur dans les mondes du "Bel inconnu", de La chanson de geste de Guillaume d’Orange, de Perceval ou le Conte du Graal, de la Tapisserie de Bayeux, des cours princières.


Domaine(s) : sciences humaines


Mots clés : alimentation interprétation littérature mœurs et coutumes Moyen Âge

Audio