logo Club 44

Mémoires croisées

Des orateurs illustres se sont exprimés au Club 44 que vous pouvez ré-écouter : Jean-Paul Sartre, François Mitterrand, Ella Maillart, Nicolas Bouvier, François Truffaut, André Comte-Sponville, Luc Ferry, Henri Guillemin, Jacques Attali, Edwy Plenel, Claude Allègre, Mario Botta, Raphaël Enthoven, Jean Ziegler et de nombreux autres.
À ce jour, le fonds d’archives sonores Club 44 comporte 250 bandes magnétiques et 1’690 cassettes audio auxquelles s’ajoutent, depuis 2005,  les enregistrements numériques. Pour toute information complémentaire, merci de vous référez à la page Mentions utiles.
Si vous deviez constater des erreurs, nous vous serions reconnaissants de nous les signaler en écrivant à mediatheque@club-44.ch car notre base de données est appelée à s’améliorer grâce notamment à l’attention de ses visiteurs. D’avance, merci !

Détail de l’intervention

Serge Hutin • Conférence

Gouvernements invisibles et sociétés secrètes

Serge Hutin

Serge Hutin, écrivain et historien étudiant les sciences dites "parallèles" et en particulier le pouvoir des organisations occultes, des sociétés secrètes échappant au contrôle des gouvernements. Il est l’ auteur de l’ouvrage « Sociétés invisibles et sociétés secrètes » (Ed. J’ai lu, 1971). Cette conférence consacrée aux gouvernements invisibles et aux sociétés secrètes se divise en deux parties. Dans la 1ère partie, SH détermine ce qu’est une société secrète. Selon lui, la définition la plus simple est "un groupement humain qui cherche à cacher son existence et qui cherche à limiter systématiquement du nombre ses membres". Il note qu’il faut tenir compte du fait que la limitation systématique du nombre et la volonté de cacher l’existence d’une antre ne suffit pas à définir la société secrète. Ces entités ont des caractéristiques psychologiques et sociologiques bien précises comme par exemple avoir des pratiques rituelles grâces auxquelles les membres sont initiés et qui caractérisent ensuite l’admission ultérieure. Sans rite, les sociétés secrètes n’existent pas. Il classe ensuite les sociétés secrètes selon les buts qu’elles recherchent en précisant qu’il est difficile d’établir une démarcation précise: les sociétés secrètes criminelles, les sociétés secrètes politiques, les sociétés secrètes rattachée à un culte religieux, les sociétés secrètes humanistes, philosophiques ou initiatiques (ex : la franc-maçonnerie). Il aborde ensuite les motivations qui peuvent pousser une personne à entrer dans une société secrète. Dans la 2ème partie, il se pose la question de savoir si l’Histoire donne vraiment une explication du déroulement des événements et du destin humain. Il donne ensuite des exemples de faits historiques qui ont étonnés tout le monde, mais auraient au fond été préparés depuis longtemps par des organisations secrètes : le rapprochement de la Chine communiste et des USA en 1971 à l’occasion d’une invitation de l’équipe américaine de ping-pong en Chine ainsi que les événements du Canal de Suez à la Toussaint 1956 auraient été dirigés par les USA et non par les soviétiques comme le veut la croyance. Il amène ainsi des arguments à sa thèse de la redoutable puissance de diverses sociétés secrètes dans le déroulement de l’histoire. Il fait ensuite la lecture d’extraits de textes allant dans ce sens [53:26 à 54:00], [01:12:00 à 1 :13:08].


Domaine(s) : politique


Mots clés : criminalité histoire occultisme organisation sociale politique

Serge Hutin

Serge Hutin

Ecrivain français (1972).

Audio