logo Club 44

Mémoires croisées

Des orateurs illustres se sont exprimés au Club 44 que vous pouvez ré-écouter : Jean-Paul Sartre, François Mitterrand, Ella Maillart, Nicolas Bouvier, François Truffaut, André Comte-Sponville, Luc Ferry, Henri Guillemin, Jacques Attali, Edwy Plenel, Claude Allègre, Mario Botta, Raphaël Enthoven, Jean Ziegler et de nombreux autres.
À ce jour, le fonds d’archives sonores Club 44 comporte 250 bandes magnétiques et 1’690 cassettes audio auxquelles s’ajoutent, depuis 2005,  les enregistrements numériques. Pour toute information complémentaire, merci de vous référez à la page Mentions utiles.
Si vous deviez constater des erreurs, nous vous serions reconnaissants de nous les signaler en écrivant à mediatheque@club-44.ch car notre base de données est appelée à s’améliorer grâce notamment à l’attention de ses visiteurs. D’avance, merci !

Détail de l’intervention

Rodolphe RubattelJean-Paul Borel
• Lecture

La Culture et les hommes d’aujourd’hui

Rodolphe Rubattel • Jean-Paul Borel

Rodolphe Rubattel (RR), conseiller fédéral (1948-1954), chargé de l’économie publique, aborde «la culture et l’homme d’aujourd’hui», en un texte lu par le professeur Jean-Paul Borel, suite à la mort brutale de l’auteur deux jours après l’envoi de sa causerie. La culture n’est pas le savoir, qui épate tant la masse, mais, sur un plan supérieur, tient à la durée, à la continuité ; les problèmes premiers, de par nature, sont ceux de l’esprit. Pour autant, elle ne se résume pas à l’humanisme classique et à ses moments les plus marquants, mais doit intégrer l’apport d’autres parties du monde. Enrichissant le bagage de l’humanité, elle manquerait son but sans connaître la vie même (biologie, géologie, anthropologie, paléontologie sont importantes). Le rôle essentiel est dévolu à l’université, qui doit toutefois plus sortir d’elle-même. Mais l’époque est peu favorable, le «prétendu esprit sportif» (il signale le dopage) est un adversaire résolu de toute culture, la jeunesse est fort ignorante de ce qui n’est pas immédiat. Or, il importe de percevoir ce qui éloigne l’homme de l’animal: cet ensemble de gestes inutiles, qui font la culture. Cet exposé manque de cohérence, et c’est ce qui en fait la valeur. RR est tiraillé entre la célébration du passé (ses concepts sont banals: supériorité, valeur, pensée, élite…), qu’il veut éviter, et le besoin d’appréhender un présent qui lui paraît dévier, d’où son pessimisme, et des mots assez durs. Loin de mépriser «la masse», il ne voit pourtant d’autre culture que celle à lui inculquer, mieux d’ailleurs que cela n’est fait. Le lecteur n’a pas eu jeu aisé, et le texte peut sembler plus froid qu’il n’est au fond. Conférence lue par le professeur Jean-Paul Borel, en hommage à son auteur, soirée présidée par Maurice Favre fils (cf. Impartial, p. 11, 27.10.1961)


Domaine(s) : sciences humaines


Mots clés : culture époque contemporaine humanisme société

Rodolphe Rubattel

Rodolphe Rubattel

Origine : VD ; Homme politique (parti radical-démocratique); conseiller fédéral, 1948-1954; président de la Confédération, 1954

Jean-Paul Borel

Jean-Paul Borel

Professeur d’espagnol à l’Université de Neuchâtel

Audio